ITALIE: Lettre ouverte de Stephen Ogongo (coordinateur du mouvement Cara Italia) au Ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, suite au démolissement du Centre d'assistance aux réfugiés "Baobab Experience" - Africa Nouvelles

TOUCHE PAS MON POTE

Les immigrés réagissent. Lettre ouverte à Salvini: les blitz (avec des scrapeurs) sont des opérations de propagande qui ne résolvent rien.

 

Hier matin, vous avez orgueilleusement annoncé l'opération d'évacuation du centre humanitaire "Baobab Experience", à Rome, près de la station Tiburtina. Cette garnison recevait environ 200 migrants. Maintenant toutes les personnes qui dormaient dans ces tentes-là ont échoué dans la rue. Par cette opération, vous avez jeté à la rue des gens désespérées qui ne savent pas et n'ont pas où aller. Ce qui m'a le plus frappé, c'est le grand nombre de policiers et carabiniers en tenue anti-émeute et avec des chiens utilisés dans ce blitz. Comme s'il s'agissait d'affronter un groupe de personnes très violentes. Je puis vous assurer qu'il n'y avait pas besoin de tous ces policiers et carabiniers ainsi armés pour accomplir l'opération d'évacuation de personnes tranquilles, qui n'ont jamais montré d'attitudes violentes.

Ce que nous avons vu hier matin, ça a été sans doute une opération médiatique (avec des scrapeurs en belle vue vers les caméras) pour poursuivre Votre propagande en clé anti-migrants. L'opération d'évacuation du centre Baobab a été un geste humiliant vis-à-vis de personnes faibles qui avaient et qui maintenant ont plus que jamais besoin d'aide. C'est cruel et inhumain de montrer un visage féroce seulement contre les faibles (les immigrés surtout) pendant que CasaPound (mouvement d'extreme-droite xénophobe), qui occupe abusivement tout un immeuble près de la station Termini) n'est pas minimement effleuré.

Monsieur le Ministre, votre action est une erreur du point de vue de l'humanité et de la sécurité. On ne peut pas évacuer un centre humanitaire sans avoir avant déterminé où seront accueillis les réfugiés. Avant de commander l'évacuation du centre Baobab, Vous êtes-vous posé cette simple question: qu'en sera-t-il de ces personnes? Ceci n'est rien d'autre que de déplacer un problème d'un point où il est très visible à un autre, probablement loin des caméras. Si Vous voulez vraiment résoudre le problème, avant de commander cette opération, vous auriez dû trouver une solution efficace et durable. Vous qui déclarez souvent d'agir comme père, dans ce cas, êtes-vous convaincu de l'avoir fait? Je ne connais aucun parent qui laisserait ses enfants sans un toit. Forcer les gens à vivre et dormir au dehors, dans ce froid, c'est inhumain.

Au lieu d'employer des scrapeurs et des forces de l'ordre armées, vous pouviez tranquillement déterminer, ensemble avec la Commune de Rome, un édifice à utiliser pour loger les déguerpis. Ainsi faisant, il aurait été suffisant de passer telle information aux volontaires qui assistaient les immigrés et ces derniers se seraient déplacés d'eux-mêmes. Sûrement, vous ne savez pas que Rome est plein d'édifices publics vides qui peuvent être utilisés pour loger ces personnes nécessiteuses. Sans un aménagement de ces personnes, le centre Baobab redébouchera ailleurs et Vous gaspillerez à nouveau des ressources publiques pour faire une autre évacuation. Cela avantagera sûrement  la propagande anti-immigrés mais ça ne résoudra aucun problème. Vous ne devez jamais oublier que les immigrés et les réfugiés sont des êtres humains et comme tels ils doivent être traités. Oui, ce sont des êtres humains qui méritent d'être des traités dignement. 

Stephen Ogongo 

Coordinateur de Cara Italia 

https://www.facebook.com/groups/caraitalia