SENEGAL: Agir d'urgence pour éliminer la mendicité forcée des enfants - Africa Nouvelles

TOUCHE PAS MON POTE

Enfance sans défense?

Un atelier de partage pour la mise en place d'une base de données unique dans le secteur de l'enfance a réuni,   à Dakar, des acteurs en charge de la production des statistiques et de la gestion d'informations sur le secteur de la protection de l'enfance. Cette rencontre est organisée par la Direction des Droits, de la Protection de l'Enfance et des Groupes Vulnérables (DDPEGV).

altUn projet de base de données et des indicateurs du secteur de la protection de l'enfant a été soumis à l'appréciation de participants à un atelier de partage sur la protection de cette couche vulnérable. Cette rencontre ouverte, lundi 17 mars 2014, constitue une vieille revendication des acteurs aussi bien du côté de l'Etat que des partenaires techniques.

Selon Niokhobaye Diouf, patron de la Direction des Droits, de la Protection de l'Enfance et des Groupes Vulnérables (Ddpegv, ce système de gestion de l'information entre dans le cadre de renforcement du Document de la stratégie nationale de protection de l'enfant, validé le vendredi 27 décembre dernier, lors d'un conseil interministériel. A son avis, l'adoption de ce nouvel outil devra non seulement permettre au Sénégal de disposer de sa première base de données fiables pour le secteur de la protection de l'enfance mais également d'améliorer la gestion de l'information relatives à la situation des enfants en matière d'abus et d'exploitation sexuelle, d'éducation ou encore de protection.

Abondant dans le même sens, Adama Baye Racine Ndiaye, Secrétaire général du ministère en charge de la Famille et de l'Enfance a souligné l'importance d'une base de données qui, selon lui, «permettrait de mieux évaluer l'impact des politiques de protection de l'enfance et d'influer sur les décisions stratégiques concernant ce secteur». Aussi a-t-il relevé que l'absence d'un système national de gestion de l'information générée par les acteurs constitue un véritable frein pour garantir des offres de services équitables au profit des enfants. C'est pourquoi, pour Adama Baye Racine Ndiaye, cette base de données devra également permettre de résoudre principalement la difficulté liée à la gestion de l'information dans le secteur de la protection de l'enfance.

Du côté des représentants de partenaires, cette rencontre de partage sur la maquette de cette nouvelle base de données est perçue comme un pas décisif des autorités sénégalaises dans la prise en charge des problèmes du secteur de protection de l'enfant.

Dénommées Sendevinfo, cette plateforme est une adaptation de Devinfo, la base de données lancée par le Système des Nations Unies en 2002 dans le cadre du suivi des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd). Introduit au Sénégal en 2002, cette plateforme permet de stocker, organiser et présenter des données pour un bon suivi des politiques et des programmes.