Sports - Africa Nouvelles

Victoire épique! 
Pour la première fois de son histoire, l'AS Tanda est devenu champion de Côte d'Ivoire à l'issue de la dernière journée de Ligue 1 disputée dimanche 16 aout. Dans un duel très serré avec l'ASEC mimosas, Tanda ne s'est adjugé le titre que lors de la dernière journée.

alt

Face au CO Korhogo, l'AS Tanda s'est imposé 2-1. Un score suffisant pour mettre la main sur le trophée de champion. car dans l'autre rencontre, l'ASEC Mimosas s'est également imposé 1-0 devant le Sc Gagnoa.
«Après tant d'effort, la joie est immense. Il faut dire sincèrement qu'on n'y croyait pas au début. Nous avons commencé à y croire lorsqu'à la trêve, nous nous sommes retrouvés à la tête que nous nous sommes rendus compte de la chance que nous avions. Rien ne fut facile, à l'image de ce match. Car toutes les journées éraient des finales. Je félicite mes joueurs qui ont été héroïques», a indiqué Cévérin Yoboua, président du club chez nos confrères de Sport Ivoire.
 
Au classement, l'AS Tanda totalise 51 et est suivi de l'ASEC (50 points). Les deux clubs disputeront la prochaine Ligue africaine des champions. Gagnoa, 3è avec 43 unités passe en Coupe de la Confédération de la CAF.
 
L'AS Tanda, dont c'est la 2ème saison dans l'élite, est le 3ème club de l'intérieur du pays à remporter le titre, après le Sporting Club de Gagnoa (1976) et le Séwé Sports de San Pedro, champion sortant, après 3 sacres consécutifs (2012, 2013, 2014).

Sport avec transport! 

Essan Amoin Marie-Laure, présidente de «Gym santé», est la première présidente de la Fédération ivoirienne des randonnées pédestres et sport pour tous (Firapes).Seule candidate en lice, elle a été élue par acclamations par les 29 clubs de cette organisation. 

alt

C'était au cours de la première Assemblée générale élective qui a eu lieu à Abidjan-Yopougon. Deux commissaires aux comptes ont été également élus. Il s'agit de Kouamé Konan Marcel (1er commissaire aux comptes) et Samaké Tiékoura (2è commissaire aux comptes). Kougoulin Dela Bruno, chef de cabinet, représentant le ministre des Sports et Loisirs, s'est félicité de l'élection de la présidente de cette fédération avant de souhaiter qu'elle travaille à la vulgarisation de cette discipline.

«Le sport dont vous faite la promotion, bienque pratiqué par tous, est,cependant, méconnu du grand public. Jusque-là, les gens le pratiquent de façon informelle mais aujourd'hui vous venez de le rendre formel », a-t-il indiqué. Selon lui, le ministère des Sports est disposé à accompagner cette nouvelle fédération car «à un certain âge, on ne peut plus faire de sport de compétition mais on peut faire le sport d'entretien qui permet d'éviter certaines maladies».

Pour ses premiers mots, la présidente de la Firapes a tenu à remercier ses pairs pour la confiance placée en elle. «Avec la mise en place de cette fédération de "sport pour tous",nous venons d'entrer dans l'histoire de la Côte d'Ivoire et nous invitons les autres clubs à nous rejoindre », dira Mme Essan selon qui, tout le monde doit pratiquer le sport (les malades, les prisonniers, etc.).

La FIRAPES prend en compte tout ce qui est randonnée pédestre, gymnastique, fitness, sport et bien-être, sport et éducation.

Adieu champion! 

C'est une grande figure du football congolais et africain, Pierre Kalala Mukendi qui vient de disparaître, le 30 juin en Afrique du Sud, où il avait été évacué d'urgence, il y a plusieurs mois, suite à la dégradation de son état de santé. 

alt

Né en 1939 Likasi, au Katanga, où il avait effectué ses premiers pas de footballeur dans l'US Pand, fit toute sa carrière de footballeur qu'il mènera conjointement avec son métier d'instituteur sous le maillot du TP Englebert d'Elizabethville, ancien nom de Lubumbashi. Club avec lequel il allait remporter deux Coupes d'Afrique des clubs champions en 1967 et 1968 avant de perdre les deux finales suivantes.

Il fut à cette époque l'un des piliers de la sélection nationale. Et c'est lui qui offrira la première CAN de son pays en marquant l'unique but de la finale 1968 contre le Ghana à Addis-Abeba. Celui qui fut surnommé «le bombardier» pour son efficacité unique de buteur, s'éloigne ensuite des terrains pour devenir entraîneur. Il récoltera un nouveau trophée avec le TP Mazembe, mais cette fois sur le banc, en 1980, en s'adjugeant la Coupe des vainqueurs de Coupe contre l'Africa Sport d'Abidjan.

Plus tard il occuper à maintes reprises le poste de directeur technique national des Léopards, la dernière fois en 1998, lorsque la RD Congo monta sur la 3ème marche du podium à Ouagadougou.

Un grand monsieur et pas seulement par la taille (1m84) nous a quittés. Il restera à jamais une légende du football de la RD Congo.

Première historique! 

Grande première! Le Cameroun est en huitième de finale de la Coupe du monde féminine 2015. Les Lionnes indomptables se sont qualifiées à la faveur de leur victoire sur la Suisse. Score final, 2-1. 

alt

Et pourtant, ce sont les Camerounaises qui étaient menées dès la 24ème minute de la rencontre grâce au but de Crnogorcevic. Mais en seconde mi-temps, les Lionnes sortent leurs crocs et égalisent à la 47ème minute par Onguene. Mani Ngono se charge de doubler la mise à l’heure de jeu. Plus rien ne sera marqué jusqu’au coup de sifflet final.

Le Cameroun, grâce à cette victoire, s’offre la deuxième place du groupe C derrière le Japon, qui a fait le carton plein. Et c’est la première fois que les Lionnes se qualifient pour les huitièmes de finale d’une Coupe du monde féminine.

Il succède à Hervé Renard!

Le Français Michel Dussuyer a été nommé sélectionneur de l'équipe nationale de Côte d'Ivoire, le lundi 20 juillet 2015, pour un contrat de 24 mois. En compétition avec son compatriote Frédéric Antonetti pour le poste, l'ancien entraîneur de la Guinée et du Bénin a convaincu les responsables de la Fédération ivoirienne de football (FIF) à l'issue d'une vidéoconférence pilotée depuis le siège fédéral à Abidjan. 

alt

Il succède ainsi à Hervé Renard parti à Lille (Ligue 1 France) après avoir remporté la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2015 en Guinée Equatoriale. Michel Dussuyer fait ainsi son come-back en terre ivoirienne après y avoir séjourné en qualité d'adjoint d'Henri Michel en 2006. Natif de Cannes dans les Alpes-Maritimes, le nouvel entraineur de la Côte d'Ivoire a évolué comme gardien de but à Nice, Alès et Cannes avant d'entamer une carrière d'entraîneur. S'il peut se vanter d'un statut de vice-champion en 2006 avec les Eléphants en Egypte et une participation à la Coupe du monde en Allemagne (2006), le palmarès de Dussuyer se résume à deux quarts de finale de la CAN disputés en 2004 et 2015 avec le Sily de Guinée.

Après donc l'engagement d'Henry Kasperczak avec les Aigles de Carthage (Tunisie), l'ancien entraîneur de Cannes était mieux placé, au regard des critères édictés. Titulaire d'un DEPF (Diplôme d'entraîneur professionnel de football) et d'une licence pro UEFA, il a l'avantage de maitriser le football africain et son environnement.

Ajouté à sa volonté de résider en Côte d'Ivoire, il apparait donc comme le choix idéal pour la sélection nationale dont il a la responsabilité de qualifier pour la CAN 2017 au Gabon et aussi le Mondial 2018 en Russie. Après donc François Zahoui, Sabri Lamouchi et Hervé Renard, Michel Dussuyer est le 4ème entraîneur de l'ère Sidy Diallo. Un comité exécutif mis en place depuis 4 années.

Bravo! Les Championnes! 

La 17è édition du Championnat d'Afrique des Nations a vu le sacre du Kenya, vainqueur en finale de l'Algérie 3 sets à 0. 

alt

Les Kényanes ont remporté ainsi leur 9ème titre dont le 3ème de suite après ceux de 1991, 1993, 1995, 1997, 2005, 2007, 2011 et 2013. Huit pays africains ont pris part à cette compétition. 

Les Kényanes et les Algériennes représenteront l'Afrique au mondial de la discipline, qui va se dérouler au Japon. 

Le Cameroun termine sur le podium après sa victoire face au Sénégal. 

CLASSEMENT FINAL 

1-Kenya

2-Algérie

3-Cameroun

4-Sénégal

5-Tunisie

6-Maroc

7-Maurice

8-Botswana

PALMARÈS 

1976: Egypte

1985: Tunisie

1987: Tunisie

1989: Egypte

1991: Kenya

1993: Kenya

1995: Kenya

1997: Kenya

1999: Tunisie

2001: Seychelles

2003: Egypte

2005: Kenya

2007: Kenya

2009: Algérie

2011: Kenya

2013: Kenya

2015: Kenya

De surprises en surprises! 

A peine lancée, la première journée des éliminatoires de la CAN Orange Gabon 2017 a déjà apporté son lot de résultats pour le moins inattendus. Une première journée remplie de surprises. 

Du spectacle, des buts et déjà des interrogations. La première journée des éliminatoires de la CAN 2017, voir tous les résultats n'a pas dérogé à la règle des entames de compétition. Certaines équipes sont déjà prêtes, d'autres règlent encore la mire et quelques unes ont déjà du souci à se faire.

alt

Ceux qui ont cartonné ! 

Pour leur entame dans la compétition, la Tunisie, le Cap vert, l'Angola, l'Algérie et le Ghana donnent le ton. Respectivement face au Djibouti, à Sao Tomé, à la Centrafrique, aux Seychelles et à l'Ile Maurice, les attaques ont parlé. Mention aux Aigles de Carthage qui réalisent le carton de cette 1ère journée (8-1).

Le Sénégal a également fait le boulot pour les débuts d'Aliou Cissé à Dakar. Une victoire 3-1 devant le Burundi malgré quelques moments de doute.

Le Burkina Faso a mis une heure de jeu avant de débloquer la situation face aux Comores pour finalement l'emporter 2-0. Idem pour le Mali qui s'est plutôt mis à l'abri très tôt devant le Soudan du Sud.

L'Egypte veut revenir en CAN. Et pas de doute sur sa performance pour ce premier match face à la Tanzanie 3-0.

Les surprises

Vendredi déjà, le Swaziland créait la première surprise de ces éliminatoires en dominant la Guinée 2-1. Des débuts compliqués pour Luis Fernandez.

Autre belle performance, celle du Zimbabwe au Malawi 2-1.

Demi-finaliste lors de la CAN à domicile cette année, la Guinée équatoriale se fait surprendre par le Bénin 1-1.

Et le Congo de Claude Leroy qui rentre de Nairobi avec le point du match nul.

Au total, 72 buts ont été inscrits sur cette première journée soit une moyenne de 2,7 buts par match. Prochaine journée en septembre.