Sports - Africa Nouvelles

Congo... tout de go! 

L’équipe du Congo a fait un grand pas vers une qualification en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations, ce 21 janvier à Bata, en battant le Gabon 1-0. Les Gabonais, eux, restent deuxièmes du groupe A. Mais ils devront décrocher leur billet pour le second tour le 25 janvier contre la Guinée équatoriale, l’équipe hôte de cette CAN 2015. 

alt

«Certains élèves apprennent très vite», avait assuré avec malice Claude Le Roy, juste après le tirage au sort de la CAN 2015. Le Français voyait bien son équipe du Congo, novice en Coupe d’Afrique des nations, déjouer les pronostics dans le groupe A de cette phase finale. Et, pour le moment, les faits lui donnent raison. Après avoir arraché le nul 1-1 face à la Guinée équatoriale, l’équipe hôte du tournoi, les Congolais ont donné une leçon de réalisme aux Gabonais, ce 21 janvier à Bata.

En première période, les Gabonais laissent l’initiative du jeu aux Congolais, mais ils se procurent les meilleures occasions. A la 4e minute, l’attaquant Frédéric Bulot fait rugir de plaisir les nombreux supporters gabonais présents dans l’Estadio de Bata avec une reprise de demi-volée puissante. La remise en retrait signée Malick Evouna n’était pas moins belle. Mais Christoffer Mafoumbi, le gardien adverse, était à la parade. A la 19e minute, lancé dans l’axe, l’attaquant Malick Evouna résiste à une charge de Dimitri Magnokele mais perd son duel face à Mafoumbi. Les milieux de terrain André Biyogo Poko (22e) et Levy Madinda (42e) tentent aussi leur chance. Enfin, l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang cadre un coup franc dans les arrêts de jeu (45e+3).

La boulette d’Ecuele Manga

A force de s’exposer, l’équipe du Gabon finit toutefois par le payer. Juste après la pause, sur un coup franc, les défenseurs Francis Nganga et Bruno Ecuele Manga se gênent. Ecuele Manga dévie le ballon vers Prince Oniangué, qui ouvre le score d’une reprise de demi-volée croisée: 0-1, 48e. Oniangué n’est ensuite pas loin du doublé avec une belle de reprise de volée. Mais, cette fois, Didier Ovono, est à la parade (54e).

Après le but congolais, les rôles s’inversent: les «Panthères» se lancent à l’assaut du camp adverse tandis que les «Diables rouges» procèdent par contre-attaques. Ce changement de stratégie sourit presque lorsqu’un ballon revient vers Malick Evouna qui frappe. La balle ricoche sur l’extérieur du montant gauche congolais (68e). Une dizaine de minutes plus tard, Levy Madinda frappe en force de l’extérieur du pied. Le ballon rase la lucarne. Le milieu de terrain remet encore ça à la 82e minute. Toujours en vain. Le Congo remporte son premier match de CAN depuis 1974…

Voilà le Gabon condamné à vivre un derby bouillant et à fort enjeu face au voisin équato-guinéen, le 25 janvier à Bata. Le même jour, à Ebibeyin, les Congolais tenteront de prendre le point qui leur manque pour créer la sensation. 

VIDEOS

But d'Oniangué (Congo)

https://www.youtube.com/watch?v=Yk9ZOxtiKjY 

Résumé du match 

https://www.youtube.com/watch?v=Yk9ZOxtiKjY

 

 

Diable d'un Congo! 

Les Diablews Rouges du Congo a battu les Panthères du Gabon sur un score de 1-0 après un match nul lors d'une 1ère mi-temps combative. Le Congo s'en est bien tiré à l'issue de cette 2ème journée du groupe A. 

alt

Après une première mi-temps stérile, où les Gabonais se sont procurés la seule occasion à la 19ème minute, Malick Evouna échouant de peu devant l'excellent portier congolais, Christopher Mafoumbi, la rencontre s'est emballée en seconde période.

Chaque équipe a alors cherché avec plus d'engagement à faire la décision, les Congolais y parviendront finalement grâce à Prince Oniangué, reprenant victorieusement une balle mal renvoyée par la défense gabonaise à la 48ème minute.

Dès lors, l'équipe gabonaise va jeter toutes ses forces dans la bataille pour revenir dans le match, sans succès, face à des Congolais déterminés.

Cette victoire permet au Congo, tenu en échec par la Guinée équatoriale pour son premier match (1-1), de prendre la tête du groupe A, suivi de sa victime du jour, le Gabon, et de la Guinée équatoriale, le Burkina fermant la marche. 

La bande à Pierre Aubameyang du Gabon devra continuer sur la même lancée que leur premier match pour décrocher leur ticket en quart de final 

CLASSEMENT 

1er Congo 4 pts ( 1),

2e Gabon 3 pts ( 1),

3e Guinée équatoriale 2 pts (0),

4e Burkina Faso 1 pt (-2).

PROCHAINE JOURNEE

dimanche 25 janvier:

Gabon - Guinée équatoriale

Congo - Burkina Faso

Burkina à redresser, Gabon à confirmer? 

Le Burkina Faso, vice-champion d'Afrique, défait dès ses débuts dans la CAN-2015, joue presque sa survie contre la Guinée équatoriale organisatrice, alors que le Gabon lorgnera les quarts face au Congo, aujourd'hui à Bata. 

alt

Le revers des Étalons du Burkina dès la 1ère journée (2-0 face au Gabon) a constitué la première sensation du tournoi, et rappelé que le statut de favori de groupe est souvent lourd à porter, ce qu'ont pu également observer la Tunisie, le Ghana ou l'Algérie. Un zéro pointé au niveau comptable pour les hommes de Paul Put, mais des raisons d'espérer dans le jeu: ils se sont créés de nombreuses occasions, notamment par Jonathan Pitroipa et les frères Alain et Bertrand Traoré. Mais ils ont aussi connu une baisse de régime physique, sans doute liée au manque de temps de jeu de nombre d'entre eux en clubs. C'est la principale différence avec le groupe parvenu en finale en 2013 (défaite 1-0 face au Nigeria), qui pouvait compter sur davantage de joueurs compétitifs. Les Burkinabès affrontent l'équipe hôte qui bénéficiera du soutien du stade. 

La Guinée Équatoriale s'était fait rejoindre sur la fin de rencontre par le Congo (1-1) lors du match d'ouverture, et il s'agit de voir l'impact sur le moral qu'une telle égalisation peut induire. Complot «Le premier match s'est joué sur les nerfs, avec du stress, dans un stade plein. On a surmonté ce premier match, maintenant nous avons plus de tranquillité pour développer plus de jeu», a souligné le sélectionneur du Nzalang nacional, l'Argentin Esteban Becker. Après le traditionnel «12ème homme» que représente le public local, la Fédération équato-guinéenne (Feguifut) en serait-elle le 13ème? Elle a en tout cas cherché à faire pression sur le corps arbitral, en adressant une lettre à la CAF pour se plaindre d'un but refusé pour hors-jeu samedi. «La fédération considère que ce but n'a pas été marqué hors-jeu et que l'annulation fait partie d'une action planifiée pour rendre difficile au Nzalang de la Guinée Équatoriale sa participation aux quarts de finale, d'après les explications de son président récemment nommé, Andrés Jorge Mbomio», s'est élevée la Feguifut.

Le Gabon, en tête du groupe, essaiera de conforter son avantage face au Congo. Aubameyang a ouvert la voie avec un but et les Panthères de Jorge Costa ont fait valoir leur solidité.

Mais elles affrontent un Congo ragaillardi par le point arraché face au pays hôte, sur un but de Bifouma qui semble l'homme en forme. Le sélectionneur Claude Le Roy avait expliqué la délicate première période de ses joueurs par leurs conditions d'arrivée au stade.

Bravo les Lions!

Le premier choc de cette CAN 2015 a tourné en faveur du Sénégal. Et c’est Moussa Sow qui offre la victoire à son pays. Rapidement mené au score, le Sénégal a finalement arraché dans le temps additionnel la victoire face au Ghana (2-1), dans le premier match du groupe C.

alt

Comme annoncé, les Lions du pays de la Teranga ont débarqué en Guinée pour devenir roi de la forêt équatoriale. Dans ce derby de l’Afrique de l’Ouest, les Lions du Sénégal ont largement  été dominateurs tout au long du match devant les Brésiliens d’Afrique. Longtemps frustrés, les Sénégalais sont venus arracher un succès mérité dans le temps additionnel. Les célébrations sont à la hauteur de ce scénario haletant.

Au terme d’une seconde période qu’ils ont complètement dominée, les hommes d’Alain Giresse ont fait céder des Ghanéens qui se sont éteints. Très séduisant en seconde période, le Sénégal a été récompensé de ses efforts. Limité à la reprise, le Ghana est resté dangereux en contre mais il a subi la force offensive des Lions du Sénégal. Victoire sur le fil du Sénégal contre le Ghana (2-1).

Auteur d’une excellente seconde période, le Sénégal lance parfaitement sa CAN 2015 en s’imposant face à une équipe ghanéenne trop frileuse et limitée. Auteur d’un but et une passe décisive, Diouf a été le grand homme de cette rencontre. 

VIDEOS 

André Ayew (penalty) pour le Ghana 

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wRB9lDDK25c

Mame Biran Diouf pour le Sénégal 

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ABFS5MgrVRM

Moussa Sow pour le Sénégal 

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ylYJWtJ0PhQ

 

Allons! Etalons! Haut les talons! 

La 2ème journée des matchs de groupe de cette 30e CAN Guinée Equatoriale 2015 débute avec la poule de Bata où on aura droit à un certain Gabon - Congo mais surtout une l'affiche très attendue par les Burkinabè entre bien évidemment les Étalons et le Nzalang national en première heure. Une rencontre où le Burkina n'a pas droit à l'erreur, ce mercredi 21 janvier 2015 au stade de Bata. 

alt

Dès 16h T.U soit 17h (heure locale) ce 21 janvier au stade de Bata, les Burkinabè retiendront leur souffle. Et pour cause, leur équipe nationale joue gros face à celle du pays hôte, la Guinée Equatoriale. En effet, au lendemain de leur défaite d'entrée face aux Panthères, les Etalons sont condamnés aujourd'hui à réaliser un résultat positif devant le Nzalang national. Une victoire ou au pire des cas un nul afin de croire encore que l'aventure pourrait se poursuivre mais, une défaite serait synonyme de K.O. 

En face, le capitaine Charles Kaboré et ses partenaires n'auront pas des enfants de cœur mais, des garçons qui voudront bien prendre des points dans la perspective d'une qualification pour les quarts de finale. Et l'avantage de l'équipe de la Guinée Equatoriale, c'est de jouer à domicile, ce qui n'en est pas un forcément mais, d'avoir un public chaud bouillant tout de rouge vêtu qui pousse les siens jusqu'au coup de sifflet final. Mais en plus de cela, c'est une formation du Nzalang national euphorique qui entame très fort son match avec des joueurs vivaces, rapides comme les milieux Ivan Edu Salvador et Ivan Zarandona Esono et un attaquant opportuniste, Emilio Nsue Lopez. A ce niveau, les poulains du sélectionneur national des Etalons, Paul Put doivent contenir la déferlante rouge qui attaque le plus souvent à trois et surtout éviter de tomber dans le rythme de l'adversaire. L'équipe qui sera la plus solide au milieu avec une bonne fraicheur physique aura le dessus.

Gagner pour survivre 

Même si on lisait la déception sur les visages des uns et des autres au soir de la défaite contre les Panthères, les Etalons affirment de façon générale ne pas être abattus puisque la compétition est loin d'être terminée pour eux. Et ils le démontrent aux entrainements comme ce fut le cas dans l'après-midi du 19 janvier où ils ont cravaché dur à travers un jeu en mouvement fait d'une touche de balle ou encore, le jeu des couloirs avec des ballons vers l'axe défensif adverse suivi de frappes à l'entrée de la surface de réparation. Au vue du moral de ses joueurs et du travail qu'ils effectuent aux entrainements, Paul Put se dit confiant avant d'affronter la Guinée Equatoriale. Mais va-t-il procéder à des changements au niveau de ses hommes?

A cette question, il estime qu'après avoir dominé les Panthères et joué l'un des meilleurs matchs en se créant le plus grand nombre d'occasions de but non concrétisées, on ne doit pas changer grand-chose mais, corriger beaucoup plus quelques insuffisances. Les joueurs sont hyper motivés et conscients de l'enjeu, et pour le capitaine Charles Kaboré, il n'y a pas d'autre solution que de gagner s'ils veulent espérer être du rendez-vous du deuxième tour. Il reconnaît que le début a été difficile pour eux parce qu'ils ont passé le temps à dépenser leurs énergies en se plaignant. Maintenant que cette étape est terminée, Charles Kaboré indique qu'ils doivent retrousser les manches, se battre pour faire un bon match avec au bout une victoire. Pour le défenseur central Bakary Koné, ce n'était qu'un faux pas devant les Panthères. Ses camarades et lui sont dans un nouvel état d'esprit pour rebondir face au Nzalang national et sont devenus comme des loups qui essaient de chasser pour pouvoir survivre.

Groupe équilibré! 

Le choc entre le Mali et le Cameroun n’a pas connu de vainqueur. Match nul assez logique même si le Mali a été plus entreprenant. Le Cameroun ne s’est pas affolé pour revenir au score et prendre un point pour son retour en Coupe d’Afrique des Nations après avoir manqué les deux dernières éditions. 

alt

Dans un match peu spectaculaire, chaque équipe a fini par trouver la faille mais personne n’a su faire la différence pour l’emporter. Les Maliens et les Camerounais se séparent sur un score de parité (1-1). 

Sambou Yatabare a ouvert le score pour les Maliens qui ont longtemps cru tenir la victoire.

Mais Oyongo a égalisé en fin de match (84e), sur une ouverture limpide d’Aloé.

Pour leur retour à la CAN, après avoir manqué les deux dernières éditions, les Lions Indomptables se sont faits des frayeurs et ont carrément frôlé la correctionnelle en fin de match, mais Yatabare, encore lui, était signalé hors-jeu (90e+2). 

Egalité parfaite dans le groupe D car la Côte d’Ivoire et la Guinée ont aussi fait match nul 1-1. 

(Vidéo des buts

https://www.youtube.com/watch?v=W3IEQYg5Vjg

 

Yes We CAN! 

Jour J de la 30è édition de la CAN 2015. C’est la Guinée équatoriale qui accueille l’événement avec les 16 meilleurs formations du continent.

alt

Le groupe A basé à Bata regroupe donc le pays organisateur, le Congo, le Burkina faso et le Gabon. Le match d’ouverture oppose le Nzalang aux Diables rouges. Peu après, Etalons et Panthères se défieront lors des retrouvailles (les deux équipes étaient déjà dans le même groupe de qualifications).

La Zambie, championne d’Afrique 2012, le cap vert surprenant quart de finaliste en 2013, la RD Congo et son entraineur local Florent Ibengeet la Tunisie composent le groupe B.

Le groupe de la mort est très attendu. L’Algérie, grandissime favorite de la compétition aura fort à faire face au Ghana, le Sénégal et l’Afrique du Sud.

Enfin, Hervé Renard et la Côte d’Ivoire défieront le Cameroun, la Guinée et le Mali dans le groupe D.

Les rencontres auront lieu dans 4 stades (Bata, Ebebiyin, Mongomo, Malabo).

Tout le calendrier de la CAN 2015

PHASE DE GROUPES

Match Groupe Date Heure* Ville
1 Guinée équatoriale – Congo A 17/01 16h Bata
2 Burkina Faso – Gabon A 17/01 19h Bata
3 Zambie – RD Congo B 18/01 16h Ebebiyin
4 Tunisie – Cap-Vert B 18/01 19h Ebebiyin
5 Ghana – Sénégal C 19/01 16h Mongomo
6 Algérie – Afrique du Sud C 19/01 19h Mongomo
7 Côte d’Ivoire – Guinée D 20/01 16h Malabo
8 Mali – Cameroun D 20/01 19h Malabo
9 Guinée équatoriale – Burkina Faso A 21/01 16h Bata
10 Gabon – Congo A 21/01 19h Bata
11 Zambie – Tunisie B 22/01 16h Ebebiyin
12 Cap-Vert – RD Congo B 22/01 19h Ebebiyin
13 Ghana – Algérie C 23/01 16h Mongomo
14 Afrique du Sud – Sénégal C 23/01 19h Mongomo
15 Côte d’Ivoire – Mali D 24/01 16h Malabo
16 Cameroun – Guinée D 24/01 19h Malabo
17 Gabon – Guinée équatoriale A 25/01 18h Bata
18 Congo – Burkina Faso A 25/01 18h Ebebiyin
19 Cap-Vert – Zambie B 26/01 18h Ebebiyin
20 RD Congo – Tunisie B 26/01 18h Bata
21 Afrique du Sud – Ghana C 27/01 18h Mongomo
22 Sénégal – Algérie C 27/01 18h Malabo
23 Cameroun – Côte d’Ivoire D 28/01 18h Malabo
24 Guinée – Mali D 28/01 18h Mongomo

QUARTS DE FINALE

25 1er du groupe A – 2e du groupe B 31/01 16h Bata
26 1er du groupe B – 2e du groupe A 31/01 19h Ebebiyin
27 1er du groupe C – 2e du groupe D 01/02 16h Mongomo
28 1er du groupe D – 2e du groupe C 01/02 19h Malabo

DEMI-FINALES

29 vainqueurs matches 25 et 28 04/02 19h Bata
30 vainqueurs matches 26 et 27 05/02 19h Malabo

MATCH 3ème PLACE

31 Perdants matches 29 et 30 07/02 16h Malabo

FINALE

32 Vainqueurs matches 29 et 30 08/02 19h Bata

*Les horaires sont en temps universel.