Sports - Africa Nouvelles

Second sacre! 

Lewis Hamilton termine la saison de Formule 1 en patron. Le Britannique a remporté le Grand Prix d’Abu Dhabi. Le pilote de Mercedes, leader au classement mondial avant la dernière course de l’année n’a pas laissé la concurrence contester sa suprématie. 

alt

Lewis Hamilton termine la saison de Formule 1 en patron. Le Britannique a remporté le Grand Prix d’Abu Dhabi. Le pilote de Mercedes, leader au classement mondial avant la dernière course de l’année n’a pas laissé la concurrence contester sa suprématie. Parti une nouvelle fois dans les roues de son coéquipier Nico Rosberg, Lewis Hamilton profite d’un mauvais départ de l’Allemand pour prendre les commandes de la course et ne plus la lâcher.

Alors qu’il pouvait encore terminer champion du monde s’il s’imposait et que Hamilton n’est pas son dauphin, Rosberg dégringole dans le classement au 24e tour, à la suite d’un problème mécanique.  «Je suis très déçu car il y avait une bonne chance aujourd’hui. Cela n’a pas fonctionné mais cela ne fait pas de différence à la fin car Lewis [Hamilton] a gagné d’une manière juste et honnête aujourd’hui. Il méritait de gagner et de remporter le championnat», a déclaré Nico Rosberg qui finit cette course au 14e rang.

Lewis Hamilton remporte le Grand Prix d’Abu Dhabi, sa 11e victoire de la saison, qui le consacre champion du monde 2014 de la Formule 1. « C’est vraiment le plus beau jour de ma vie, a déclaré Hamilton, heureux de pouvoir enfin relâcher la pression.  Je ne pensais jamais que cette saison serait aussi difficile. Il y avait beaucoup de pression ce week-end et je n’ai pas dormi cette nuit. Ce matin je suis allé courir puis je me suis fait masser. J’ai eu peur d’arriver fatigué au départ de cette course

C’est le second titre en carrière de Lewis Hamilton après 2008.

Le verdict dicte! 

Au soir de la 6e journée des éliminatoires de la CAN-2015, tous les participants du tournoi, prévu en Guinée équatoriale du 17 janvier au 8 février, sont connus. Dans la foulée d’une 5ème journée riche en émotions, la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN-2015 a soigné le suspense jusque dans les derniers instants. 

alt

RESULTATS ET CLASSEMENTS 

Groupe A :

Nigeria 2 – 2 Afrique du Sud

Soudan 0 – 1 Congo

1. Afrique du Sud – 12 pts (Q)

2. Congo – 10 pts (Q)

3. Nigeria – 8 pts

4. Soudan – 3 pts

Groupe B :

Éthiopie 0 – 0 Malawi

Mali 2 – 0 Algérie

1. Algérie – 15 pts (Q)

2. Mali – 9 pts (Q)

3. Malawi – 7 pts

4. Éthiopie – 4 pts

Groupe C :

Burkina Faso 1 – 1 Angola

Gabon 4 – 2 Lesotho

1. Gabon – 12 pts (Q)

2. Burkina Faso – 11 pts (Q)

3. Angola – 6 pts

4. Lesotho – 2 pts

Groupe D :

RD Congo 3 – 1 Sierra Leone

Côte d’Ivoire 0 – 0 Cameroun

1. Cameroun – 14 pts (Q)

2. Côte d'Ivoire – 10 pts (Q)

3. RD Congo – 9 pts (Q)

4. Sierra Leone – 1 pt

Groupe E :

Ghana 3 – 1 Togo

Guinée 2 – 0 Ouganda

1. Ghana – 11 pts (Q)

2. Guinée – 10 pt (Q)

3. Ouganda – 7 pts

4. Togo – 6 pts

Groupe F :

Niger 1 – 1 Mozambique

Zambie 1 – 0 Cap-Vert

1. Cap-Vert – 12 pts (Q)

2. Zambie – 11 pts (Q)

3. Mozambique – 6 pts

4. Niger – 3 pts

Groupe G :

Sénégal 3 – 0 Botswana

Tunisie 2 – 1 Égypte

1. Tunisie – 14 pts (Q)

2. Sénégal – 13 pts (Q)

3. Égypte – 7 pts

4. Botswana – 1 pt

Issa... "Hayatou" fait pour maintenir la CAN 2015! 

La Guinée Equatoriale a remplacé le Maroc pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations de football en 2015. L'annonce a été faite, vendredi 14 novembre dans la mi-journée. 

alt

La CAF, par le biais de son président avait sondé 4 pays avant de jeter son dévolu sur la Guinée Equatoriale: «La Guinée équatoriale ne faisait pas partie des 4 pays pressentis au départ, l'Afrique du Sud, l'Algérie, le Ghana, et le Soudan. Mais nous avons eu des déboires avec eux. D'autres pays sont concernés par des élections ou manquent d'infrastructures. On s'est donc replié vers la Guinée équatoriale. Le Soudan a dit «non» parce qu'ils ont des élections présidentielles en janvier/février. Le Ghana a expliqué que sa population n'était pas favorable à la CAN, par peur du virus Ebola. L'Algérie a expliqué que ses infrastructures ne seraient pas prêtes à temps.Tous les autres pays-candidats, ça relève de l'imagination de la presse» a affirmé le président de la CAF. 

Issa Hayatou est revenu sur la possibilité de jouer la CAN au Qatar, comme l'ont affirmé les médias: «On ne s'est pas découragés. La solution du Qatar était là aussi. Les Qatariens ont dit que si nous le leur demandions, et que si nous n'avions pas de solution, ils étaient là, entièrement disposés à voler à notre secours. Fort heureusement, la Guinée équatoriale a accepté. Il nous reste à remercier le Qatar pour sa bonne volonté et sa coopération». 

Enfin, et même si il reconnait que préparer une CAN dans de bonnes conditions en 68 jours est impossible, il promet: «Maintenant que nous avons trouvé un lieu pour l'organiser, vous verrez que l'engouement sera présent, comme lors des éditions précédentes. Tout se passera dans de très bonnes conditions. Je suis très soulagé! Depuis un mois, je ne dors pas. Je crois que je vais enfin trouver un sommeil profond!» 

L'Egypte dans la crypte! 

Mame Biram Diouf, à qui un but a été refusé, a trouvé la faille de la tête après un coup franc de l'ancien Rennais Pape Diop.

altChampionne d'Afrique trois fois de suite entre 2006 et 2010, l'Egypte n'a plus participé aux trois dernières CAN! Absents des éditions 2012 et 2013, les Pharaons ont été éliminés dès les qualifications pour 2015 en perdant ce samedi à domicile face au Sénégal (0-1). Maladroits, les Egyptiens ont eu de nombreuses occasions mais n'ont pas marqué comme sur cette énorme occasion à la 92e. Mame Biram Diouf, à qui un but a été refusé, a trouvé la faille de la tête après un coup franc de l'ancien Rennais Pape Diop.

Les Sénégalais (dont l'équipe compte notamment sur les Lillois Gueye et Souaré) sont deuxièmes, à un point du leader tunisien, déjà qualifié.

(Vidéo:  http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=qxV0f0DraVk)

Yes He... CAN! 

D'accord avec Issa Hayatou. Mieux, chapeau pour avoir permis au football africain de sortir indemne du coup de Jarnac que le Royaume chérifien lui a administré, en refusant d'accueillir la plus grande fête du football du continent en raison de virus Ebola qui sévit dans certains pays notamment la Guinée, le Sierra Léone, le Liberia et le Nigeria. 

alt

D'accord avec Issa Hayatou. Mieux, chapeau pour avoir permis au football africain de sortir indemne du coup de Jarnac que le Royaume chérifien lui a administré, en refusant d'accueillir la plus grande fête du football du continent en raison de virus Ebola qui sévit dans certains pays notamment la Guinée, le Sierra Léone, le Liberia et le Nigeria. Nonobstant son état de santé, le président de la CAF a déclenché une course contre la montre et en un temps record, a réussi à trouver un pays hôte. Mais aussi et surtout tenir la CAN 2015 à date échue. C'est-à-dire, du 17 janvier au 8 février.

Que dire de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo? Considéré comme un dictateur, le chef de l'Etat de la Guinée-Equatoriale cloue ainsi le bec aux détracteurs de l'Afrique en général et de la CAN en particulier, qui n'allaient certainement pas rater les dirigeants africains, si jamais, la CAF n'avait pas trouvé un pays hôte pour la fête de son football.

Le sempiternel débat sur la périodicité (tous les deux ans) et l'opportunité de jouer la CAN en hiver allait encore refaire surface. C'est d'ailleurs à se demander si le Maroc n'a pas tenté de mener le combat des clubs européens.

Le G14 n'arrête pas de mettre la pression pour que la CAN se joue en été. Une revendication légitime pour ces clubs employeurs de joueurs africains, contraints de quitter pendant un mois leur équipe, pour répondre à l'appel de leur Nation. Certes !

Mais, la réponse de la CAF est aussi pertinente d'autant plus que l'été n'est pas un moment idéal pour jouer au football sur le continent.

Quid de la périodicité ? Les détracteurs de la CAN toutes les deux ans, fustigent la gourmandise de la CAF. Peut-être qu'ils ont raison de demander une phase finale tous les quatre ans comme c'est le cas avec la coupe du monde de football, la Copa America et la Coupe d'Europe des nations.

Seulement, la politique sportive mise en avant par la CAF est aussi plausible. La CAN est une belle opportunité pour les pays hôtes de se doter d'infrastructures sportives et hôtelières de la qualité. D'ailleurs, chez nous au Sénégal, le dernier stade répondant aux normes de la Fifa, a été construite en 1985. C'était pour préparer la CAN 1992. La seule et unique édition que notre pays a eu à abriter.

Allons Etalons! 

Les Etalons du Burkina ont battu le Lesotho par 1 but à 0, samedi après-midi en match éliminatoire comptant pour la qualification de la Coupe d'Afrique des Nations de football, qui va se disputer en Guinée Equatoriale, au mois de janvier. 

alt

Les Etalons du Burkina ont battu le Lesotho par 1 but à 0, samedi après-midi en match éliminatoire comptant pour la qualification de la Coupe d'Afrique des Nations de football, qui va se disputer en Guinée Equatoriale, au mois de janvier. C'est Jonathan Pitroïpa qui a inscrit le but burkinabè, à la 3e minute la rencontre, qui se jouait à Maseru, la capitale du Lesotho. 

Avec 10 points, le Burkina Faso se qualifie, le Gabon ayant fait match nul avec l'Angola, ce dernier étant ainsi définitivement éliminé.

La CAF se "Rabat" sur la Guinée Equatoriale! 

Après le refus du Maroc d'organiser la CAN-2015 en raison des risques liés à l'épidémie d'Ebola sur le continent africain, c'est la Guinée équatoriale du président Teodoro Obiang Nguema qui accepte d'accueillir le tournoi. 

alt

Nouveau rebondissement dans l'affaire de la CAN-2015. La Guinée équatoriale accepte finalement d'organiser la Coupe d'Afrique des Nations de football en janvier prochain, après que le Maroc a décliné l'offre et que le Qatar a proposé son aide à la Fédération africaine (CAF).

La décision de la Guinée équatoriale, dévoilée à RFI par des sources proches de la Fédération africaine, a ensuite été officiellement annoncée par les instances du football africain après une réunion à Malabo entre le président de la République de Guinée équatoriale Teodoro Obiang et le président de la CAF Issa Hayatou.

Quatre stades ont été retenus pour accueillir les matches, à Malabo, Bata, Mongomo et Ebebiyin, soit deux de plus que lors de la CAN-2012, co-organisée avec le Gabon. La Guinée équatoriale, qui avait été disqualifiée de la CAN-2015 pour avoir aligné un joueur inéligible lors des éliminatoires, sera finalement qualifiée d'office en remplacement du Maroc.

La compétition, prévue du 17 janvier au 8 février prochains et dont le tirage au sort sera effectué le mercredi 3 décembre à Malabo, était menacée, depuis le refus du Maroc de l'organiser sur son territoire. Le royaume chérifien avait invoqué les risques liés à l'épidémie d'Ebola, qui sévit en ce moment en Afrique de l'ouest, pour justifier son refus. Cette décision avait provoqué la colère de la fédération africaine de football, qui a décidé de suspendre l'équipe nationale marocaine du tournoi.