Sports - Africa Nouvelles

En remplacement de la Libye! 

Le Gabon abritera la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football en 2017. La nouvelle a fait le tour du pays. Cinq ans après la CAN 2012, le pays va se mobiliser une nouvelle fois pour accueillir le premier événement continental. 

alt

Le Gabon organisera la Coupe d'Afrique des nations 2017 de football, a annoncé la Confédération africaine de football, ce 8 avril 2015 au Caire. La Libye devait organiser cette CAN 2017 mais a dû renoncer à cause des violences et de l'instabilité politique qui règne dans le pays. Le Gabon a donc été préféré à l'Algérie et au Ghana par la CAF.

Le Gabon remplace donc la Libye qui devait organiser cette 31e édition de la CAN. Les Libyens qui avaient déjà renoncé à accueillir l'édition 2013 à cause de la guerre ayant ravagé le pays, avaient alors accepté d'échanger l'organisation de ladite édition contre l'organisation de la CAN 2017, promise à l'Afrique du Sud. Mais en août dernier, les autorités libyennes ont jeté l'éponge une seconde fois, toujours pour des questions d'insécurité et d'instabilité politique.

Sacré renard d'un Hervé! 

Sollicité de toutes parts depuis la glorieuse aventure des éléphants à la dernière CAN en Guinée équatoriale, le sélectionneur national, Hervé Renard, n'a pas résisté longtemps à l'appel des pétrodollars. Il a fini par décider de répondre aux sollicitations d'un club saoudien. Pour 6 mois. 

alt

Il a annoncé son départ au président de la Fif, Sidy Diallo, qui, on s'en doute, a accusé durement le coup, mais reste serein. «Une hirondelle ne fait pas le printemps», a-t-il déclaré. «Nous (Fédération Ivoirienne de Football) aurions tant voulu continuer avec Renard, mais manifestement l'appel du fric a été le plus fort».

A l'évidence, ce n'est pas un pari sportif qui a déterminé la nouvelle destination de Renard, mais plutôt le souci de tirer le meilleur parti de sa valeur marchande qui a explosé depuis son sacre avec les éléphants. Les promesses du «modeste» club saoudien qui l'arrache aux éléphants sont 5, voire 6 fois supérieures à son revenu avec les éléphants.

Manifestement, les tractations entre les deux parties étaient en cours depuis plusieurs semaines. Car Hervé Renard qui entend revenir chez les éléphants après cette «pige» de 6 mois a préparé son affaire avec l'ancien sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech, qu'il propose pour assurer son «intérim» pendant la période. Le président de la Fédération ivoirienne de football a refusé de se prononcer clairement sur cette proposition, mais tout porte à croire qu'elle pourrait être acceptée. «Il ne s'agit que d'un intérim, donc...», lâche en effet Sidy Diallo.

Raymond Domenech, on s'en souvient, a mené avec les Bleus une désastreuse et burlesque campagne au Mondial 2010 en Afrique du Sud. Depuis, il semblait avoir dit adieu au monde du football. Coucou, le revoilà donc!

Cela va... "100" dire? 

Paul Pogba, le jeune prodigieux franco-guinéen de la Juventus, coûte 100 million euros. Le prix a été fixé par, Mino Raiola, l’agent du milieu de terrain de la Juventus de Turin. De quoi provoquer l’indignation du côté de l’Italie.

alt

Paul Pogba, le jeune prodigieux franco-guinéen de la Juventus, coûte 100 million euros. Le prix a été fixé par, Mino Raiola, l’agent du milieu de terrain de la Juventus de Turin. De quoi provoquer l’indignation du côté de l’Italie.  Le PSG et le Real Madrid sont désormais fixés sur le prix fort à payer s’ils tiennent toujours à Paul Pogba. En effet, l’agent du Français, Mino Raiola, a récemment fait savoir qu’il faudrait aligner un chèque de 100M € pour enrôler son client. «Il vaut plus de 100M €. Avec Pogba, vous achetez le chef de file de la nouvelle génération. Aujourd’hui, il y a sept clubs qui peuvent se l’offrir. Je suis en contact avec tout le monde, sauf avec Madrid. C’est une étoile. Il n’y a personne de ce niveau aujourd’hui. Le monde du foot attend une nouvelle génération et Pogba en sera le leader», annonçait il y a peu l’homme d’affaires italien.

100M € c’est une somme astronomique certes, mais n’émousse guère l’ardeur du PSG et du Real Madrid qui ne jurent que par Pogba. Toutefois, beaucoup trouvent que c’est de la folie que de s’offrir les services du jeune Franco-Guinéen à un tel prix.

Le premier à critiquer cette somme s’appelle Carlo Verdone, acteur et réalisateur populaire en Italie. «100M € pour Paul Pogba? Ces chiffres mes rendent malades… C’est immoral de payer autant pour un joueur de football!», a-t-il lâché au cours d’un entretien accordé à Calcio Mercato.

Mais pour Pietro Sermonti (acteur reconnu en Italie), la Juventus Turin aurait tort de ne pas profiter de la vente de son international tricolore pour se renforcer numériquement. «Paul Pogba est un miracle vivant, il est trop bon pour le football italien. Avec les 100M € de son transfert, nous pourrions récupérer plusieurs bons joueurs à 10M €. Mais moi je rêve d’un duo Cavani-Tévez soutenu par Marco Reus…», a-t-il ainsi conclu.

Pour rappel, Paul Pogba est lié à la Vieille Dame jusqu’en juin 2019.

Ambassadrice de la lutte féminine dans le monde!  

Actuellement championne du monde de Beach Wrestling, Isabelle Sambou est la meilleure sénégalaise depuis plus de 10 longues années. Championne d'Afrique à 8 reprises, celle qui a fini 5ème aux Jeux Olympiques de Londres en 2015, a été désignée "lutteuse africaine de la décennie" par la World Wrestling Union (WWU). 

alt

Actuellement championne du monde de Beach Wrestling, Isabelle Sambou est la meilleure sénégalaise depuis plus de dix (10) longues années. Championne d'Afrique à 8 reprises, celle qui a fini 5ème aux Jeux Olympiques de Londres en 2015 a été désignée "Lutteuse africaine de la décennie" par la World Wrestling Union (WWU). L'information a été révélée par le Comité National de Gestion de la Lutte (CNGL) au Sénégal. Le document souligne que Isabelle Sambou a été nommée Ambassadrice pour le développement de la lutte féminine par la prestigieuse structure. 

La sénégalaise a été choisie, en compagnie de 7 autres championnes à travers le monde, pour un programme dénommé "Super 8", qui les verra organiser chacune, dans son pays ou sa localité, une manifestation à titre honorifique.

Dans ce sens, Isabelle Sambou a reçu à Mlomp, en Casamance, les représentants de la WWU, du CNG, du ministère sénégalais des Sports et des athlètes du Centre International de Lutte de Thiès.

 

Au sprint final! 

Le coureur érythréen Mekseb Debesay a remporté, dimanche 15 mars, le Critérium international de Sétif, 5ème épreuve du GTAC-2015, devant les Algériens Abdelbasat Hanachi du GS Pétrolier et Hamza Fayçal du Club Sovac. 

alt

L'Erythréen, vainqueur du Tour international de Blida, a franchi la ligne d'arrivée au sprint final en réalisant un temps de 2h05:24 devant Hanachi (2h05:24) et Hamza Fayçal (2h05:24).

Le Critérium international de Sétif a été tracé autour du siège de la wilaya de Sétif, sur un parcours total de 96 kilomètres, finalisé en 30 tours (3,2 km x 30 tours), avec la participation de 71 coureurs.

Trois coureurs dont deux Algériens (Kerrar Ayoub et Mansouri Abderahmane), ont pris les choses en main en prenant la tête de la course dès le 5ème tour, reléguant le peloton à plus de 40 secondes. En arrivant au 14e tour, Kerrar Ayoub du GS Pétrolier, a été victime d'une chute, laissant seuls en tête l'Erythréen Abraham Meron et l'Algérien Mansouri Abderahmane.

Dans les 8 derniers tours, l'Algérien Mansouri Abderahmane du Club Sovac, a pris seul les devants, sans pour autant arriver à prendre une avance sécurisante par rapport au peloton, mené par les coureurs érythréens et algériens du GS Pétroliers.

Au sprint final, le coureur érythréen Mekseb Debesay, élu meilleur cycliste africain de l'année 2014, a confirmé une nouvelle fois qu'il est non seulement un grimpeur hors norme, mais également un athlète qui possède des qualités de sprinteur.

SOUS L'ARBRE A PALABRES 

Mekseb Debesay (vainqueur)  

"C'était une course très disputée au sprint final avec la présence des Algériens Hanachi et Barbari. Certes, je suis connu pour mes qualités du grimpeur, mais aujourd'hui j'ai prouvé aussi que je suis un sprinteur. J'ai lancé le sprint à 200 m de la ligne devant Hanachi que je connais très bien. Je remercie mes coéquipiers qui m'ont aidé à remporter cette nouvelle victoire".

Hanachi Abdelbasat (2ème place)  

"C'était une course très disputée à la fin, mais malheureusement, je n'avais pas assez de chance pour remporter cette épreuve. Mes coéquipiers ont énormément travaillé pour me préparer au sprint final, mais l'Erythréen a été plus fort que moi. Nous allons continuer à travailler pour gagner d'autres étapes au Tour international de Sétif".

Abderrahmane Mansouri (3ème place)  

"J'aurais voulu gagner cette épreuve, mais je me suis retrouvé devant des coureurs sprinteurs. Les Erythréens ont mené la course et ils ont remporté ce critérium. Je me sentais très en jambe pour réaliser quelque chose, mais les cinq derniers tours ont été difficiles pour moi".

Vivement le... bis bis!  

Sarra Besbes a réalisé un historique exploit à Buenos Aires (Argentine) à l'escrime en décrochant le titre de championne du monde à l'épée. 

alt

Sarra Besbes a réalisé un historique exploit à Buenos Aires (Argentine) à l'escrime en décrochant le titre de championne du monde à l'épée. Avec un total de 32 points Sarra Besbes termine en tête de classement général de la Coupe du monde d'épée.

Première tunisienne à remporter la médaille d'or au mondial d'épée, elle devance au classement l'Estonienne Erika Kirbou (26 points) et l'Allemande Breta Haidman (20 points). 

Née le 5 février 1989 à Abou Dhabi, Sarra Besbes est une escrimeuse spécialiste de l'épée et du fleuret. Elle a été sacrée 8 fois championne de la Tunisie. Sarasoura compte plusieurs titres de Championne d'Afrique dont l'or à l'épée en 2011 au Caire.