Sports - Africa Nouvelles

Bravo Champion! 

Le boxeur gabonais Taylor Mabika vient d’inscrire le Gabon sur la liste des grandes nations africaines de boxe. Il a battu samedi l’américain Tyler Seever  et détient désormais  la ceinture du championnat du monde professionnel version IBU, catégorie lourds-légers.  Taylor Mabika devient le premier gabonais champion du monde dans cette version IBU. 

alt

L’adversaire du jour, Seever ne connaissait pas grande chose sur le Gabonais. Avant la compétition il a indiqué que ce handicap ne l’empêchera pas de remporter le titre.

«Je suis heureux d’être à Libreville. Je me sens bien et j’ai préparé sereinement le combat de ce samedi. Je n’avais pas une bonne connaissance de mon adversaire, ni de sa forme physique, mais cela ne m’empêchera pas de conquérir ce titre», avait-il déclaré.

La victoire de Taylor Mabika est saluée plus au sommet de l’Etat. Le président gabonais Ali Bongo a adressé un message de félicitation à son compatriote qu’il qualifie de modèle pour la jeunesse.

«Après un match dominé de bout en bout, Taylor Mabika officiel s’empare de la ceinture IBU des lourds-légers en battant par KO technique, au troisième round, l’Américain Tyler Seever ! J’adresse mes vives félicitations à notre champion, qui envoie un très beau signal à la jeunesse gabonaise : la persévérance et le travail paient toujours», a publié le président Bongo sur sa page Facebook.

Super Balboa! 

La Guinée Equatoriale revient de très loin ! Quel match ! C’est tout un pays qui jubile ! Le stade s’est enflammé. Incroyablement, le Nzalang s’est qualifié in extremis pour les demi-finales de la Coupe d’ Afrique des Nations de football. 

alt

Balboa Osa a cloué au pilori les espoirs des Tunisiens en réalisant un doublé, d’abord à l’ultime minute du temps réglementaire et au cours des prolongations.

Le match! 

Et pourtant c’est les Aigles de Carthage qui ont ouvert le score grâce à Akaichi à la 70è minute. Dans l’axe, Chikhaoui décale à droite Mathlouthi. Le latéral centre en première intention et Akaichi coupe la trajectoire du ballon au premier poteau et trompe Ovono !

Un penalty contesté, vient basculer tout ! Balboa ne se pose pas de question en prenant à contre pieds Mathlouthi.

L’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires pour les prolongations.

Les poulains de Becker Esteban enfoncent le clou, grâce à un coup franc somptueux de Balboa Osa.

Et qui peut, ment... sur l'équipement? 

La CAN 2015 bat son plein depuis le 17 janvier dernier en Guinée équatoriale. Le pays abrite l’événement à la suite du désistement du Maroc pour cause d’Ebola. Et la CAN c’est aussi l’occasion pour les équipementiers de faire leur marché. 

alt

Pour la CAN, les grandes marques font la guerre pour figurer sur le torse des maillots des équipes. Cette année, Puma est encore présent. Et pourtant, la firme allemande a mis fin à beaucoup de ses contrats avec les sélections africaines (Afrique du Sud, Algérie, Togo, Burkina Faso). Elle a néanmoins prolongé son bail avec le Ghana et la Côte d’Ivoire.

Adidas a saisi l’occasion du départ de Puma en Algérie pour s’arracher les Fennecs ou ce qui se fait de mieux actuellement sur le continent. Mais pur cette CAN, la société n’a pas dévoilé ses nouveaux maillots. "Ce sont des maillots temporaires» comme indiqué dans un communiqué. La marque aux trois bandes habille aussi la Guinée équatoriale et le Congo.

Nike a également récupéré l’Afrique du Sud et poursuit avec la Zambie. Le Mali ne jure toujours que par Airness qui lui a confectionné de nouveaux maillots «Madiba» en hommage à Nelson Mandela, le héros de la lutte contre l’Apartheid.

La nouveauté chez les équipementiers à la CAN 2015 est la RD Congo. l’équipe arbore O’neills, une marque très méconnue sur le continent. Il s’agit d’une forme irlandaise spécialisée dans l’habillement des équipes de rugby et cricket et autres sports locaux de l’île britannique. D’ailleurs leur début en football a coûté cher aux Léopards. la Fecofa (Fédération congolaise de football) a été amendé par la CAF pour avoir porté des maillots où les noms des joueurs étaient à peine visible à la télé.

Les équipes de la CAN 2015 et leur équipementier 

Guinée équatoriale : Adidas

Congo: Adidas (Allemagne)

Gabon: Puma (Allemagne)

Burkina Faso: Kappa (Italie)

Zambie: Nike (Etats-Unis)

Cap vert: Lacatoni (Portugal)

Tunisie: Burrda (Qatar)

RD Congo: O’Neills (Irlande)

Algérie: Adidas

Ghana: Puma

Afrique du Sud: Nike

Sénégal: Puma

Cameroun: Puma

Côte d’Ivoire: Puma

Guinée: Airness (Franco-malien)

Mali: Airness

Qui sort au tirage au sort? 

Un tirage au sort sera nécessaire, ce jeudi 29 janvier matin, pour déterminer  entre la Guinée et le Mali qui rejoindra le Ghana en quart de finale. Incroyable! 

alt

Match nul entre la Guinée et le Mali  qui terminent donc à égalité à la 2ème place du Groupe D. Les deux équipes se quittent dos à dos (1-1) et devront donc attendre le résultat du tirage au sort pour savoir s’ils verront les quarts de finale. Les deux équipes ont le même nombre de points (3), la même différence de buts (0), et le même nombre de buts marqués (3). Comme le règlement de l’épreuve l’indique, il faudra donc un tirage au sort, jeudi, pour déterminer laquelle des deux nations affrontera le Ghana en quarts de finale. 

Le Mali pourra avoir des regrets tant il a dominé cette partie. C’est Modibo Maiga qui a marqué le but de l’égalisation, dès l’entame de la seconde période. Cette égalisation met en mal l’équipe guinéenne qui avait ouvert le score à la 13e minute de la 1ère période, sur penalty exécuté par Kevin Constant. 

La Guinée pensait avoir fait le plus dur pour éviter ce scénario en ouvrant rapidement la marque, mais le Mali, qui avait manqué un penalty par Seydou Keita (18e), est finalement revenu au score, en tout début de seconde période , grâce à une reprise de la tête de l’attaquant messin, Modibo Maïga. 

(Vidéo des buts) 

https://www.youtube.com/watch?v=ZHOuuwosCwc

Bataille de taille à Bata! 

Tunisie vs Guinée Equatoriale, c’est la seconde affiche du jour.

alt

Elle met aux prises Aigles et Nzalang. Avec 10 matchs consécutifs sans aucune défaite, les Tunisiens auront à cœur de rester dans la même dynamique, et pour quoi pas, de rééditer l’exploit de 2004, année où ils ont remporté la CAN chez eux. 

Mais attention aux Equato-guinéens! Poussé par son public depuis le début de la compétition, le Nzalang a la rage de vaincre. Désormais décomplexés, les hommes d’Esteban Becker n’auront rien à craindre face aux Aigles. 

 

Les bons comptes font les bons amis... qualifiés! 

Après la 2ème journée dans les poules A, B, C et D, le suspense reste entier. Aucune sélection n’est éliminée ou qualifiée pour le compte de cette 30è édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football ( CAN 2015) .

alt

Avant donc la dernière journée de la compétition, voici les règlements en cas d’égalité de points, pour départager selon les critères successifs.

■– Plus grand nombre de points dans les confrontations directes

■– meilleure différence de buts dans les rencontres directes

■– Plus grand nombre de buts marqués dans les rencontres directes

■– Meilleure différence de buts générale

■– Plus grand nombre de buts marqués sur l’ensemble des rencontres

■– Classement du fair-play, évalué selon le nombre de cartons rouges et jaunes

■– Tirage au sort.

alt

Yes They CAN? 

En l’absence de grosses stars comme Didier Drogba, Samuel Eto’o ou encore Emmanuel Adebayor à la CAN 2015, le continent devrait découvrir de nouvelles pépites. Des stars en devenir qui vont animer les pelouses de Guinée équatoriale pendant les prochaines semaines. En voici une sélection. A la fin de la compétition, qui aura honoré les attentes? 

alt

Bertrand Traoré (Burkina Faso) 

A seulement 19 ans, le frère cadet d’Alain (Lorient) est déjà un membre à part entière de l’équipe du Burkina Faso. Faut dire que Bertrand a découvert la CAN à 16 ans. depuis, il est devenu pro à Chelsea mais poursuit son apprentissage au Vitesse Arhnem. Les Etalons peuvent compter sur lui.

alt

Clinton Njie (Cameroun) 

On l’appelle déjà le nouveau Eto’o. Clinton Njie n’a rien demandé mais son talent parle pour lui. Technique et rapide, il lui manque encore de l’efficacité. S’il est pas titulaire à Lyon, ses apparitions sont toujours très appréciées. Et il se fait un trou aux côtés de Vincent Aboubakar et Choupo-Moting dans l’attaque des Lions indomptables.

alt

Ibrahim Ndong (Gabon) 

C’est l’un des nouveaux joueurs en vogue au Gabon. Une superbe saison et demi plus tard avec le CS Sfaxien en Tunisie et Ndong a débarqué cet hiver en France à Lorient. Joueur à un fort potentiel, milieu récupérateur avec un gros volume d’activité. Avec le Bordelais Biyogho Poko, les Panthères ont de la ressource.

alt

Thievy Bifouma (Congo) 

A côté de Prince Oniangue, gros travailleur du milieu de terrain, c’est le leader technique des Diables rouges. Bifouma a largement contribué à la qualification du Congo par ses buts et sa vision du jeu. Claude Leroy sait le rôle à lui confier.

alt

Roger Assalé (Côte d’Ivoire) 

Il est l’artilleur attitré du Séwe Sport ces trois dernières saison avec le résultat qu’on connait du club de San Pedro en Côte d’Ivoire. Depuis il côtoie les Eléphants mais peine encore à trouver du temps de jeu. Puissant, vif, et efficace, il pourrait faire mal aux défenses en Guinée équatoriale. Après la CAN, il rejoindra le Tout Puissant Mazembe.

alt

Nabil Bentaleb (Algérie) 

L’Algérie l’a découvert en Angleterre. Puis son ascension a été fulgurante. Surprise de la liste de Vahid Halilhodzic à al coupe du monde 2014, il dispute 3 matchs et est devenu un élément essentiel du milieu de terrain des fennecs. Son assurance, et sa vision du jeu à seulement 21 sont impressionnantes.

alt

Baba Rahman (Ghana) 

Il est encore très méconnu sur le continent mais Baba Rahman est une valeur sure au poste de latéral gauche à Augsburg en Bundesliga. Dans le viseur de grosses cylindrées du vieux continent comme le Real Madrid ou encore Chelsea, le jeune Black Star (20 ans) peut profiter le CAN pour augmenter sa côte. Technique et très dur sur l’homme, il a permis au Ghana de trouver une solution au poste depuis les départs de Hans Sarpei.

alt

Issiaga Sylla (Guinée) 

Encore un jeune défenseur gauche. A Toulouse, c’est un titulaire à part entière. Reste aux supporteurs du Syli de Guinée de découvrir ce jeune joueur débordant d’énergie qui avale des dizaines de kilomètres dans son couloir à chaque rencontre.

alt

Fabrice Ondoua (Cameroun) 

Il a juste 19 ans mais devrait débuter dans les buts des Lions indomptables du Cameroun. Ondoua, joueur de la réserve du FC Barcelone a déjà, malgré son jeune âge, la confiance don sélectionneur Volker Finke. Ses gestes rappellent déjà ceux d’un très grand: Joseph Antoine Bell.

alt

Serge Aurier (Côte d’Ivoire) 

S’il n’a pas encore donné la pleine mesure du talent entrevu à Toulouse au Paris Saint-Germain, Serge Aurier reste un gros potentiel du football africain. Ses nombreux débordements et sa qualité de centres font de lui un des meilleurs latéraux d’Europe. Aux Eléphants d’en profiter.