Sports - Africa Nouvelles

Qui sort au tirage au sort? 

Un tirage au sort sera nécessaire, ce jeudi 29 janvier matin, pour déterminer  entre la Guinée et le Mali qui rejoindra le Ghana en quart de finale. Incroyable! 

alt

Match nul entre la Guinée et le Mali  qui terminent donc à égalité à la 2ème place du Groupe D. Les deux équipes se quittent dos à dos (1-1) et devront donc attendre le résultat du tirage au sort pour savoir s’ils verront les quarts de finale. Les deux équipes ont le même nombre de points (3), la même différence de buts (0), et le même nombre de buts marqués (3). Comme le règlement de l’épreuve l’indique, il faudra donc un tirage au sort, jeudi, pour déterminer laquelle des deux nations affrontera le Ghana en quarts de finale. 

Le Mali pourra avoir des regrets tant il a dominé cette partie. C’est Modibo Maiga qui a marqué le but de l’égalisation, dès l’entame de la seconde période. Cette égalisation met en mal l’équipe guinéenne qui avait ouvert le score à la 13e minute de la 1ère période, sur penalty exécuté par Kevin Constant. 

La Guinée pensait avoir fait le plus dur pour éviter ce scénario en ouvrant rapidement la marque, mais le Mali, qui avait manqué un penalty par Seydou Keita (18e), est finalement revenu au score, en tout début de seconde période , grâce à une reprise de la tête de l’attaquant messin, Modibo Maïga. 

(Vidéo des buts) 

https://www.youtube.com/watch?v=ZHOuuwosCwc

alt

Yes They CAN? 

En l’absence de grosses stars comme Didier Drogba, Samuel Eto’o ou encore Emmanuel Adebayor à la CAN 2015, le continent devrait découvrir de nouvelles pépites. Des stars en devenir qui vont animer les pelouses de Guinée équatoriale pendant les prochaines semaines. En voici une sélection. A la fin de la compétition, qui aura honoré les attentes? 

alt

Bertrand Traoré (Burkina Faso) 

A seulement 19 ans, le frère cadet d’Alain (Lorient) est déjà un membre à part entière de l’équipe du Burkina Faso. Faut dire que Bertrand a découvert la CAN à 16 ans. depuis, il est devenu pro à Chelsea mais poursuit son apprentissage au Vitesse Arhnem. Les Etalons peuvent compter sur lui.

alt

Clinton Njie (Cameroun) 

On l’appelle déjà le nouveau Eto’o. Clinton Njie n’a rien demandé mais son talent parle pour lui. Technique et rapide, il lui manque encore de l’efficacité. S’il est pas titulaire à Lyon, ses apparitions sont toujours très appréciées. Et il se fait un trou aux côtés de Vincent Aboubakar et Choupo-Moting dans l’attaque des Lions indomptables.

alt

Ibrahim Ndong (Gabon) 

C’est l’un des nouveaux joueurs en vogue au Gabon. Une superbe saison et demi plus tard avec le CS Sfaxien en Tunisie et Ndong a débarqué cet hiver en France à Lorient. Joueur à un fort potentiel, milieu récupérateur avec un gros volume d’activité. Avec le Bordelais Biyogho Poko, les Panthères ont de la ressource.

alt

Thievy Bifouma (Congo) 

A côté de Prince Oniangue, gros travailleur du milieu de terrain, c’est le leader technique des Diables rouges. Bifouma a largement contribué à la qualification du Congo par ses buts et sa vision du jeu. Claude Leroy sait le rôle à lui confier.

alt

Roger Assalé (Côte d’Ivoire) 

Il est l’artilleur attitré du Séwe Sport ces trois dernières saison avec le résultat qu’on connait du club de San Pedro en Côte d’Ivoire. Depuis il côtoie les Eléphants mais peine encore à trouver du temps de jeu. Puissant, vif, et efficace, il pourrait faire mal aux défenses en Guinée équatoriale. Après la CAN, il rejoindra le Tout Puissant Mazembe.

alt

Nabil Bentaleb (Algérie) 

L’Algérie l’a découvert en Angleterre. Puis son ascension a été fulgurante. Surprise de la liste de Vahid Halilhodzic à al coupe du monde 2014, il dispute 3 matchs et est devenu un élément essentiel du milieu de terrain des fennecs. Son assurance, et sa vision du jeu à seulement 21 sont impressionnantes.

alt

Baba Rahman (Ghana) 

Il est encore très méconnu sur le continent mais Baba Rahman est une valeur sure au poste de latéral gauche à Augsburg en Bundesliga. Dans le viseur de grosses cylindrées du vieux continent comme le Real Madrid ou encore Chelsea, le jeune Black Star (20 ans) peut profiter le CAN pour augmenter sa côte. Technique et très dur sur l’homme, il a permis au Ghana de trouver une solution au poste depuis les départs de Hans Sarpei.

alt

Issiaga Sylla (Guinée) 

Encore un jeune défenseur gauche. A Toulouse, c’est un titulaire à part entière. Reste aux supporteurs du Syli de Guinée de découvrir ce jeune joueur débordant d’énergie qui avale des dizaines de kilomètres dans son couloir à chaque rencontre.

alt

Fabrice Ondoua (Cameroun) 

Il a juste 19 ans mais devrait débuter dans les buts des Lions indomptables du Cameroun. Ondoua, joueur de la réserve du FC Barcelone a déjà, malgré son jeune âge, la confiance don sélectionneur Volker Finke. Ses gestes rappellent déjà ceux d’un très grand: Joseph Antoine Bell.

alt

Serge Aurier (Côte d’Ivoire) 

S’il n’a pas encore donné la pleine mesure du talent entrevu à Toulouse au Paris Saint-Germain, Serge Aurier reste un gros potentiel du football africain. Ses nombreux débordements et sa qualité de centres font de lui un des meilleurs latéraux d’Europe. Aux Eléphants d’en profiter.

Pour l'instant, tous deux quaifiés!

C’est pour beaucoup une finale avant la lettre de cette Can.

altL’Algérie ne peut pas perdre ce match contre le Sénégal qui a besoin d’un petit point pour se qualifier pour les quarts de finale.

Et ça démarre très fort !

 Riyad de Mahrez vient d’ouvrir le score pour les Fennecs ! L’attaquant de Leicester City, bien seul, suite à un coup franc, contrôle du gauche dans la surface et enchaîne avec un tir croisé du pied droit à ras de terre. Coundoul est battu. Ca promet !,

(Vidéo du but de Riyad Mahrez)

https://mtc.cdn.vine.co/r/videos/998CDBA21B1171922423487275008_389f84da247.1.5.1756440622532104586.mp4?versionId=o52BQxFKwM5Tu.aA_GRgCt1eTkjPPAqC

Quand nul n'est pas nul! 

Auteurs d’un match nul (1-1), lundi 27 janvier à Bata, lors de la 3e journée du groupe B de la CAN 2015, la Tunisie et la RD Congo ont validé leur qualification pour les quarts de finale. Les Tunisiens rencontreront le pays hôte, alors que la RDC aura droit à un derby face au Congo. 

alt

Le groupe B a livré son verdict. Opposés dans une affiche choc de la 3e journée de la CAN 2015, la Tunisie et la RD Congo ont finalement toutes les deux assuré leur qualification pour les quarts de finale de la compétition à l’issue d’un match nul riche en occasions, mais qui s’est finalement soldé sur un score de parité (1-1). La faute au manque de réalisme des Tunisiens, qui se sont procurés un nombre incalculable de situations dangereuses.

Les Aigles de Carthage avaient pourtant débuté timidement avec une défense à cinq, mais se montraient toujours aussi dangereux en contres. Sur l’un d’eux, Akaichi donnait des sueurs froides à la défense congolaise mais faisait preuve d’un excès d’individualisme avant que Kimwaki ne sauve sauve sur sa ligne (10e). Première alerte pour les hommes de Florent Ibenge, toujours brouillons dans la construction, qui devaient une nouvelle fois s’en remettre à une parade de Kidiaba devant Chikhaoui (20e).

Sauf qu’à force de concéder des situations chaudes, les Congolais se faisaient sanctionner par un Akaichi très en vue (1-0, 31e). Le K.O était même tout proche pour des Léopards peu inspirés devant, la faute à un Mbokani invisible et un Bolasie sur courant alternatif. Mais Akaichi, une nouvelle égoïste (61e), et Khazri seul aux 5 mètres (63e) manquaient le cadre. En sursis, le Congo n’en demandait pas tant et Bokila, entré en jeu, venait remettre les deux équipes à égalité sur une des rares offensives congolaises (1-1, 66e) et surtout qualifiés les siens pour la suite du tournoi, car dans l’autre rencontre de la poule le Cap Vert et la Zambie ne parvenaient pas à faire trembler les filets.

Un derby Congo-RD Congo en quarts

Champions d’Afrique en 2012, les Chipolopolo ont pourtant tout tenté à l’instar de Singuluma dont le tir était sorti du but cap-verdien in-extremis (12e), avant que Kalaba ne voit son coup franc repoussé par Vozinha (41e). Deux occasions franches dans un premier acte rythmé, mais sans suite car au retour des vestiaires, une pluie diluvienne venait rendre la pelouse impraticable et impossible au déploiement d’un jeu au sol. De quoi laisser des regrets aux deux formations avec ce 0-0 synonyme d’élimination.

Congolais et Tunisiens n’en demandaient pas tant pour se hisser dans le top 8 du tournoi. En quarts de finale, les Aigles de Carthage vont avoir la délicate mission d’affronter la Guinée Equatoriale devant son public, alors que de leur côté les Léopards se frotteront à leurs voisins du Congo, et leur ancien sélectionneur Claude Le Roy, pour un derby qui promet déjà.

(Vidéo)

https://www.youtube.com/watch?v=_rVU4izXkng

 

Etoiles aux... étoiles!

Mené jusqu'à la 72e, le Ghana a renversé la tendance pour battre l'Afrique du Sud (1-2) et arracher sa qualification pour les quarts de finale de la CAN 2015. C'est un but d'André Ayew à la 83e qui permet aux Black Stars de terminer à la première place de la poule C.

altLe Ghana revient de très, très loin! Virtuellement éliminés et derniers de leur groupe à vingt minutes de la fin du match, la faute à une ouverture du score sud-africaine géniale de Masango (18e), les Black Stars ont su trouver les ressources mentales pour renverser la vapeur et forcer leur destin. C’est le Marseillais André Ayew qui s’est mué en libérateur (83e) quelques minutes après l’égalisation de l’ancien Rennais John Boye (72e). Un sursaut tardif mais salvateur qui permet au Ghana de se qualifier pour les quarts de finale de la CAN avec la première place du groupe C en poche.

Cette victoire, c’est bien avec le cœur que les hommes d’Avram Grant sont allés la chercher. Cueillis à froid peu après le quart d’heure de jeu par le coup de canon de Masango sous la barre, ils ont très longtemps paru crispés, très imprécis dans le jeu et en manque de réalisme sur leurs quelques occasions. Jordan Ayew (6e), Baba (34e), Gyan (57e, 77e) et Appiah (74e) ont également fait connaissance avec Brilliant Khuzawayo, le portier sud-africain qui a plutôt bien porté son prénom ce mardi.

Exemplaire, André Ayew a été récompensé

En difficulté dans le jeu face à une défense sud-africaine qui a joué avec ses armes, le Ghana ne pouvait réellement compter que sur les coups de pied arrêtés pour renverser la vapeur. Sa ténacité a fini par payer. Monté pour apporter le surnombre sur coup franc, John Boye a réussi un geste qu’on ne lui connaissait guère durant ses années rennaises : une frappe en pivot victorieuse pour redonner espoirs aux siens (72e).

Décisif malgré lui sur l’égalisation puisqu’ayant tiré involontairement sur Boye, André Ayew a définitivement marqué de son empreinte la partie quelques minutes plus tard, réussissant à prendre à défaut une défense sud-africaine en panique pour propulser une tête rageuse au fond des filets (83e). Un dénouement presque logique tant le Marseillais s’est démené au milieu de l’imprécision technique ambiante et a pesé par sa présence dans le domaine aérien. Le Ghana, qui disputera son quart de finale en qualité de premier de son groupe, lui doit une nouvelle fois beaucoup.

(Vidéo des buts)

https://www.youtube.com/watch?x-yt-cl=84838260&v=QpSwSEE43h8&feature=player_detailpage&x-yt-ts=1422327029

Tout reste possible pour tous! 

Le Ghana qui s'est relancé, le Sénégal qui a calé, l’Algérie qui s'est compliqué la tâche et l’Afrique du Sud condamnée à gagner sa 3ème rencontre de poule, voilà résumé la 2ème journée des matchs de poule de la CAN 2015 dans le groupe C. Un groupe dans lequel tout reste possible pour tout le monde. 

alt

Le Ghana y a cru, et finalement il s’est relancé dans le groupe C de la CAN 2015. Contre le Sénégal, le sort a voulu que les Black Stars soit crucifiés par un but de Moussa Sow à 5 secondes de la fin du match. Scénario contraire, lors de leur face à face contre les Fennecs. Grâce à Asamoah Gyan, revenu après sa crise de paludisme, le Ghana a terrassé l’Algérie dans les arrêts de jeu. Pourtant, rien ne laissait présager ce scénario. Alors qu’on attendait un match ouvert, le public du stade de Mongomo a plutôt assisté à une rencontre tactique de la part des deux équipes, les deux entraîneurs ne voulant pas prendre de risque. C’est finalement sur une longue relance de la défense ghanéenne que Gyan a marqué l’unique but de la rencontre. 

Grâce à cette victoire, le Ghana a 3 points comme son adversaire du jour et peut garder l’espoir d’une qualification. Mais pour cela, il faut que les hommes d’Avram Grant, pour éviter tout calcul, battent le Sénégal, lors de leur 3ème match de poule, ce 27 janvier, contre l’Afrique du Sud.

Quant à l’Algérie, elle a encore du pain sur la planche, puisqu’elle n’a pas pu saisir l’opportunité de glaner 3 autres points devant lui permettre de se mettre à l’abri. Il lui faudra batailler dur contre le Sénégal, au cours du 3ème match. Et ça, ce n’est pas gagné d’avance. Les Fennecs ont l’obligation de gagner, puisqu’un nul contre le Sénégal ne leur garantit pas la qualification, si le Ghana bat l’Afrique du Sud. 

Le Sénégal devait également battre les Sud-Africains pour obtenir sa qualification pour le second tour. Mais c’était sans compter sur une très belle équipe des Bafana Bafana, qui a donné du fil à retordre aux Lions. Les hommes de Shakes Mashaba ont d’ailleurs mené au score avant d’être rattrapés, la preuve qu’ils ont du mal à conserver leurs buts. Mais le nul contre les Lions n’est pas un mauvais résultat, même si leur chance de qualification est très mince. Avec 1 point, les Bafana Bafana n’ont pas leur destin en main. Une éventuelle qualification dépendra non seulement d’une victoire contre le Ghana, lors du 3ème match, mais aussi du résultat du second match du groupe.

Les chances de qualification du Sénégal sont par contre plus grandes. Les Lions comptent maintenant 4 points et un match nul contre l’Algérie leur suffira pour passer en quart.

CLASSEMENT 

1er -  Sénégal  4 points

2ème -  Algérie 3 points

3ème -  Ghana 3 points

4ème -  Afrique du Sud 1 point

Délusions Cap-verdienne et zambienne! 

La Tunisie et la RD Congo se neutralisent pour le 3ème match du groupe B de la CAN 2015. Les Aigles de Carthage et les Léopards se quittent sur un score nul  (1-1) qui satisfait tout le monde. Un résultat qui arrange tout le monde puisque, avec le 0-0 entre le Cap Vert et la Zambie, les deux sélections sont qualifiées pour les quarts de finale. 

alt

La Tunisie assure avec ce match nul la 1ère place de ce Groupe B, qui lui assure un quart de finale face à la Guinée Equatoriale alors que la RDC retrouvera le Congo au prochain tour. 

La Tunisie a mieux entamé le match mais a fini par céder en deuxième mi-temps sur une offensive congolaise. Au cours d’un match difficile, c’est la Tunisie qui a ouvert le score en première période grâce à Akaichi. Les Congolais sont revenus au score en seconde mi-temps sur un but de Bokila. 

Après avoir contraint la Tunisie au nul,  la RDC se qualifie pour les quarts de finale de la CAN 2015. Les Congolais profitent du nul vierge entre la Zambie et le Cap Vert pour se qualifier. Les Léopards retrouvent le second tour en alignant  trois matchs nul consécutifs  alors qu’en 2013 la RDC avait été éliminée avec les mêmes performances c’est-à-dire après 3 nuls. 

CLASSEMENT FINAL 

 1°-  Tunisie 5pts (+1)

    2°-  RD Congo 3pts (0)

  3°-  Cap Vert 3pts (0)  

4°-  Zambie 2pts (-1)