Sports - Africa Nouvelles

 La seconde période promet!

Match très intense entre les Lions indomptables du Cameroun et le Sily national de la Guinée dans le groupe D de la CAN 2015. On en est à la première mi-temps et pour le moment, les deux équipes sont à égalité parfaite, 1-1.

alt

Le match a commencé sans round d’observation avec les attaques répétées du Cameroun. Henri Bedimo, Benjamin Moukandjo et Vincent Aboubakar envahissent le camp guinéen et seront récompensés à la 13ème minute avec l’ouverture du score de Moukandjo. Sur un corner, le milieu offensif centre fort du pied droit et marque directement. Personne ne coupe au premier poteau et le gardien guinéen, Yattara, surpris par le rebond, ne parvient pas à repousser. 1-0 pour les Lions indomptables.

Mené, le Sily national réagit et devient plus entreprenant en attaque, même s’il s’expose à quelques contre-attaque camerounais. Les attaquant guinées persévèrent et égalisent à 3 minutes de la fin par Ibrahima Traoré. Dos au but à l’entrée de la surface, Ibrahima Traoré fait vite le tour de Mbia avant de déclencher une frappe soudaine du pied gauche. Ondoa, surpris par le rebond, est pris sur sa gauche !

C’est sur ce score que les deux équipes iront à la mi-temps. La seconde période promet.

Nul heureux des Lions! 

Le Sénégal a eu chaud avant d'obtenir le point du nul contre l'Afrique du Sud. Menés par 1 à 0, les Lions de la Téranga ont presque été dominés pendant toute la rencontre par des Bafana Bafana qui n'ont pas encore dit leur dernier mot dans le groupe C de cette CAN 2015. 

alt

L'équipe du Sénégal a fait match nul 1-1 contre l'Afrique du Sud ce vendredi à Mongomo, pour sa deuxième rencontre de la CAN 2015. Le Sénégal a eu un nul heureux contre l'Afrique du Sud qui dominé sur l'ensemble de la partie. C'est dans un mouvement collectif, 2 minutes après la fin de la première minute qu'Oupa Manyisa ouvre le score.

Le Sénégal a tenté de se ruer dans la bataille mais chaque contre sud-africain était un danger. C'est sur une balle arrêtée que le Sénégal, grâce à une tête de Kara Mbodj, trouve la faille pour égaliser 1-1 à la 59-ème minute.

Jusqu'à la fin du match, les Bafana-Bafana ont été dangereux.

En première période, les Sud-africains comme ils l'avaient prévu, ont joué leur va-tout mettant leurs pieds et créant de grosses difficultés à l'équipe sénégalaise. Ce sont d'ailleurs les Bafana-Bafana qui ont allumé la première mèche, dès la 11-ème minute à la suite d'un bon mouvement collectif qui aboutit sur le défenseur Anele Ngconga monté aux avants postes. Son tir est dévié par Bouna Coundoul en corner.

Les Lions ont plutôt couru derrière le ballon et essayé d'exploiter la technique de Sadio Mané. Sur un dernier corner tiré par Pape Kouli Diop, Mame Birame Diouf voit sa tête sortir du cadre alors qu'il était tout seul dans la surface de réparation. 

VIDEOS 

Buts: Oupa Manyisa (Afrique du Sud) et Kara Mbdj (Sénégal)

https://www.youtube.com/watch?v=rj8fe2th018 

Résumé du match 

https://www.youtube.com/watch?v=rj8fe2th018

COMPOS 

Sénégal: Bouna Coundoul - Lamine Gassama, Lamine Sané, Kara Mbodj, Cheikh Mbengue - Idrissa Gana Guèye- Alfred Ndiaye (Cheikhou Kouyaté, 83-ème)- Pape Kouli Diop (HENRI Saivet, 89me) - Sadio Mané, Mame Birame Diouf, Moussa Sow (Dame Ndoye, 78-ème).

Afrique du Sud: Thapelo Mabokgwane - Mulomowandau E. Mathoho, Anele Ngcongca, Thulani Hlastshwayo (Ayanda Gcaba, 30e), Thabo Matlaba - Dean Furman, Andile Jali, Sibusiso Vilakazi, Thuso Phala (Bernard Parker, 65-ème), Oupa Manyisa (Reneeilwe Letsholonyane, 71-ème)- Tokelo Rantie

Arbitres: Ali Lemghaifry (Mauritanie) assisté d'Angesom Ogbamariam (Ethiopie) et de Théogène Ndagijimana (Rwanda).

 

alt

Bilan de chiffres après la première journée 

Nombre de Buts: 19 buts soit 2,3 buts par match 

Meilleure attaque: Algérie (3 buts)

Nombre de victoire: 3

Nombre de matchs nuls: 5

Nombre de cartons rouges: 1 (Gervinho, Côte d’Ivoire)

But le plus rapide: Zambie (Given Singuluma)

Record de la CAN: Seydou Keïta, 100ème match avec le Mali contre le Cameroun

Retour à la case départ! 

De cette journée, ont peur retenir que les équipes dites favorites n’ont pas tenu leur rang. Le Cameroun et la Côte d’Ivoire ont été surpris en étant menés avant de revenir au score.

Rien n’est encore joué dans ce groupe D de la Coupe d’Afrique des Nations ( CAN 2015). Le suspense reste entier dans cette poule, où toutes les équipes ont le même nombre de point après leur premier match. La Côte d’Ivoire a été mise à rude épreuve par une Guinée séduisante (1-1). Les Lions Indomptables ont été malmenés par les Aigles (1-1), généreux dans l’effort.

alt

La souffrance des Eléphants et le rouge de Gervinho

On ne saurait plus parler de favoris dans ce groupe ! Les soit disant prétendants pour la victoire finale ont vu du feu. Les Hommes d’Hervé Renard ont vite constaté la verve d’Ibrahima Traoré, surnommé Messi, de par son gabarit et sa technicité. Les Ivoiriens ont soufferts et ils ont réagi, surtout après le carton rouge de Gervinho.

Le Cameroun en doute !

Les Lions Indomptables ont évité le pire ! Les poulains du technicien Volker Finke sont revenus dans le match après avoir encaissé un but, œuvre de Sambou Yatabaré. Les Aigles pourraient prendre de l’avance si  leur avant-centre n’a pas été signalé en position irrégulière. Un but partout finalement entre deux formations du football continental.

De cette journée, ont peur retenir que les équipes dites favorites n’ont pas tenu leur rang. Le Cameroun et la Côte d’Ivoire ont été surpris en étant menés avant de revenir au score. 

A noter que les Eléphants ont terminé la rencontre en infériorité numérique suite à l’expulsion de l’ancien Lillois Gervinho (58e).

Seydou Keita a battu le record de la Coupe d’Afrique des Nations. Le milieu de terrain de l’AS Rome qui dispute sa 7è CAN, a joué son 100è match.

Classement Groupe D 

alt

(Cliquer sur le dessin pour agrandir)

Lions ou Bafana Bafana? 

Le Sénégal a été le principal acteur de la grosse surprise des matchs de la première journée de cette CAN 2015. Vainqueurs sur le fil du Ghana (1-2) grâce à un but de Moussa Sow à la 93ème minute, les joueurs d’Alain Giresse seraient bien partis pour s’extirper de ce groupe de la mort s’ils ne perdent pas contre l’Afrique-du-Sud. 

alt

La force du Sénégal repose clairement sur son attaque. Elle est tellement fournie qu’Alain Giresse s’est payé le luxe de laissé Demba Ba à la maison. Sont présents des joueurs tels que Papiss Cissé, Moussa Sow ou Dame N’Doye. Le joueur de Stoke, Mame Biram Diouf, semble être le seul assuré d’une place de titulaire à la pointe, en raison de ses performances en Angleterre et de sa motivation contre le Ghana. Relativement solides derrière mais surtout portés par un secteur offensif de luxe, les Lions de la Teranga abordent ce second rendez-vous  de la CAN 2015 face à l’Afrique du Sud avec les quarts en ligne de mire. Galvanisée par sa victoire initiale contre le Ghana, cette équipe du Sénégal semble capable de doubler la mise contre l’Afrique du Sud. Attention toutefois, en dépit de leur défaite (3-1), les Bafana Bafana ont fait belle impression face à l’Algérie.

L’Afrique du Sud n’a pas démérité mais a tout de même fait preuve d’une certaine naïveté contre l’Algérie en encaissant 3 buts en 2ème mi-temps après avoir mené au score (défaite 3-1). Cette formation devra se montrer beaucoup plus rigoureuse pour tirer son épingle du jeu contre le Sénégal. Malheureusement, malgré une prestation convaincante, les Bafana Bafana se retrouvent donc avec zéro point au compteur, dans cette CAN 2015. Vaillants, les Sud-Africains ont très bien joué leur chance, mais ont aussi été très naïfs et se sont trop exposés en 2ème période. Ils ont joué un football spectaculaire, mais ont malheureusement manqué de lucidité devant le but. Ils risquent donc de revivre le même match contre le Sénégal, qui a su courber le dos lorsqu’il le fallait et sortir du trou au bon moment. La victoire est donc déjà impérative s’ils espèrent se qualifier pour le prochain tour de la CAN 2015.

Groupe en parfait équilibre! 

La 1ère journée de chaque poule de  la CAN 2015 s’est achevée, mardi 20 janvier, avec le groupe D et l’entrée en jeu de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali et du Cameroun. Après 4 jours de compétitions, que retenir? Bilan du groupe B: Cap-Vert, RD Congo, Tunisie et Zambie. 

alt

GROUPE B 

Une Zambie qui ouvre le score très tôt, mais qui souffre jusqu’à là fin du match contre la RD Congo, voilà le visage qu’ont présenté les Chipolopolo qui ont fait match nul 1-1 contre la RD Congo. Après l’échec de 2013, la Zambie a du mal à confirmer la forme qui lui a permis de gagner la compétition en 2012. Au vu de ce qu’elle nous a montré contre la RD Congo, il lui faut faire fort pour ne pas repartir à la maison après le premier tour comme ce fut le cas il y a deux ans. Ce ne serait sans doute pas facile contre la Tunisie, considérée comme l’un des favoris du groupe. 

Les Léopards, de leur côté, peuvent être fier du match qu’ils ont fait contre les Chipolopolos, surtout qu’ils sont en reconstruction. Mais il leur faut confirmer contre le Cap-Vert lors de leur prochain match. 

Le Cap-Vert, justement, a montré pour sa part qu’elle est vraiment une des équipes montantes de ce tournoi après son nul 1-1 contre les Aigles du Carthage. Sa prestation contre la Tunisie a été saluée par plusieurs observateurs. Mais ce n’est pas fini. Le plus dur reste à faire contre la RD Congo. La Tunisie, elle, a l’obligation de battre la Zambie si elle ne veut pas repartir à la maison comme en 2013. Premier de son groupe lors des éliminatoires, Georges Leekens sait quoi faire pour sonner la révolte chez les siens. 

Quatre buts ont été marqués dans la poule B. 

Sale temps pour le football marocain 

La 30e édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2015) commence demain sur fond d'interrogations quant à la qualité de l'organisation qui, en raison du désistement marocain deux mois avant la compétition, a été confiée à la Guinée Equatoriale. Ce pays a-t-il eu le temps de se préparer à accueillir la plus grande manifestation continentale en l'espace de seulement huit semaines? Quelles seront les conditions d'accueil et d'hébergement des équipes en compétition? Les stades qui abriteront les matchs sont-ils aux normes? 

alt

Par la faute du désengagement du voisin marocain, le doute plane sérieusement sur la qualité de la CAN-2015, d'autant que la Guinée Equatoriale (qui a eu le mérite d'accepter d'accueillir la compétition au pied-levé) a dû affronter un certain nombre de difficultés économiques qui lui ont, notamment, interdit de financer le transport des 15 équipes qualifiées, et un manque de structures d'entraînement qui risque de perturber le cours de la compétition.

Mongomo, par exemple, ville où doit justement évoluer la sélection algérienne, souffre d'un manque d'infrastructures sportives qui pourrait contrarier les programmes des équipes du groupe C (Algérie, Afrique du Sud, Ghana et Sénégal) et influer sur leurs performances.

Participation compromise au Mondial-2018? 

Naturellement, le Maroc est pointé du doigt comme étant le premier responsable de ces désagréments et des difficultés qui risquent de surgir sur le chemin de la CAN-2015, et tout le monde reste suspendu aux décisions des instances officielles quant à la nature des sanctions qui ne manqueront pas de s'abattre sur le Royaume chérifien.

Après l'élimination de facto des Lions de l'Atlas de l'édition de cette année, qualifiés en qualité de pays hôte, on parle d'une possible disqualification des deux prochaines CAN et de la Coupe du Monde 2018, si la FIFA devait s'aligner sur les réquisitions de la Confédération africaine de football (CAF).

D'autres sources assurent que la sanction sportive ne saurait excéder deux ans, le Maroc ne s'étant pas déclaré forfait, mais ayant été disqualifié par la CAF. Du reste, les autorités marocaines insistent sur le fait d'avoir réclamé un «report» pour cas de «force majeure» (l'épidémie d'Ebola) et non pas l'annulation de la compétition. 

Lourdes sanctions financières en perspective

Cela sur le plan sportif. Quant à l'aspect financier des probables sanctions (outre les probables suspensions ou ruptures de contrats de sponsoring et de publicité), les médias spécialisés évoquent une amende de 50 000 USD (article 90 du règlement de la CAN) et l'obligation qui pourrait être faite au Maroc de prendre en charge les coûts liés à «la réparation de tous les préjudices moraux et financiers causés» à la CAF et aux participants. Selon un expert cité par un média marocain, le Royaume chérifien «risque de payer 3 milliards de dirhams à la Confédération africaine (... ) en plus de l'assurance relative à l'organisation dont le montant dépasse les 20 millions USD».

Pour Mohamed Ouzzine, ministre des Sports marocain, des sanctions éventuelles seraient «dénuées de tout fondement» car son pays s'est basé «sur des considérations sanitaires et humanitaires». Considérations sanitaires et humanitaires qui n'ont paradoxalement pas empêché le Maroc d'accueillir des rencontres de sélections dont les pays sont le foyer de ce virus, ni sa compagnie aérienne de continuer de desservir les pays africains les plus touchés par la maladie.