Variétès - Africa Nouvelles

Rewind ou... Rewade?

L'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade est rentré vendredi 25 avril, tard dans la soirée, dans son pays après 2 ans d'absence, pour y soutenir son fils Karim, en prison dans l'attente d'un procès pour biens mal acquis.

altL'avion de M. Wade est arrivé à Dakar en provenance de Casablanca, au Maroc, où il avait été bloqué pendant 48 heures, un retard dont ses partisans et le régime de son successeur, Macky Sall, se rejettent la responsabilité.

Les alentours de l'aéroport avaient été bouclés par les forces de l'ordre et seuls quelques responsables de son parti, le Parti démocratique sénégalais (PDS), ont été autorisés à venir l'accueillir.

Après son arrivée, M. Wade devait se rendre au siège du PDS, où étaient rassemblés depuis plusieurs heures de très nombreux militants, encadrés par des policiers anti-émeutes.

Abdoulaye Wade a dirigé le Sénégal pendant 12 ans de 2000 à 2012, et était parti en France après sa lourde défaite face à Macky Sall, un de ses anciens premiers ministres, le 25 mars 2012 au second tour de l'élection présidentielle.

Ballotage le 18 mai!

En Guinée-Bissau, le PAIGC, qui domine la vie politique depuis l'indépendance, arrive largement en tête du premier tour des élections présidentielle et législatives de dimanche 13 avril, selon les résultats provisoires annoncés ce mercredi par la Commission nationale électorale. La participation dépasse les 80%.

altSelon les résultats provisoires, Jose Mario Vaz, celui que l'on surnomme «Jomav», obtient 40,98% des voix et son parti, le PAIGC (Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert), 55 députés sur 102. C'est la majorité absolue.

Nuno Nabiam, le candidat soutenu par l'ancien président, feu Kumba Yala, parvient à se qualifier au deuxième tour, avec 25,14% des voix. Il bat Abel Incada, le candidat officiel du PRS (Parti de la rénovation sociale) qui n'a pu faire que 7%. Mais le PRS obtient tout de même 41 sièges de députés.

Selon le politologue Rui Landim, il sera difficile pour Nuno Nabiam d'inverser la tendance. Perçu comme le candidat des militaires, il ne dispose pas d'une forte réserve de voix.

À noter la relative bonne performance de Paolo Gomez, un ancien haut fonctionnaire de la Banque mondiale qui faisait son entrée en politique. Avec 9,8% des voix, il devient le troisième homme.

À Bissau la capitale, de nombreux jeunes affirmaient qu'ils ont soif de changement, qu'ils avaient voté pour lui. Yaya Djalo obtient un peu moins de 5%. Son parti, le PND (Parti de la nouvelle démocratique), n'aura plus qu'un seul député.

L'une des petites surprises du scrutin est le revers enregistré par Antonio Afonso Té, un homme qui a participé à la transition. Il n'a récolté que 3% des suffrages, malgré une campagne à l'américaine. Il subit sans doute un vote sanction. Les candidats ont désormais 48 heures pour déposer d'éventuels recours à la Cour suprême de Justice. Mais les négociations ont déjà commencé en vue du second tour, prévu le 18 mai.

Pays... en train de se développer!

Le Niger vient de franchir une étape décisive dans la mise en oeuvre d'un réseau ferroviaire avec les cérémonies de l'inauguration de la première gare dans l'histoire du pays. L'inauguration de la gare à Niamey a eu lieu, lundi 7 avril.

altL'événement a été salué par les Nigériens et par le président du Bénon Yayi Boni et le président du Togo Faure Gnassingbé, qui ont assisté à la cérémonie.

L'entreprise Bolloré promet la fin des travaux dans 2 ans: une boucle ferroviaire Cotonou - Niamey - Ouagadougou - Abidjan, autrement dit, près de 2.728 km. Le président Issoufou Mahamadou a choisi son 3ème anniversaire au pouvoir pour lancer ces travaux.

Les Nigériens ont attendu près de 80 ans pour voir enfin un rêve se réaliser, celui d'un train à Niamey. La gare ferroviaire vient d'être inaugurée. Les Nigériens ont saisi la portée historique de l'événement.

«La cérémonie qui nous rassemble aujourd'hui constitue un événement historique majeur parce qu'elle symbolise le début de la réalisation des rêves, celui de voir notre pays - si fortement enclavé - relié à la mer par chemin de fer», a déclaré le président Issoufou Mahamadou.

La réalisation de la boucle ferroviaire Cotonou - Niamey - Ouagadougou - Abidjan est sur les rails. Pour le président du groupe Bolloré, en charge du projet, c'est un challenge à relever.

«C'est un moment très important parce que les habitants du Niger attendent depuis plus de soixante-dix ans qu'il y ait un train qui leur permette d'importer et d'exporter des marchandises, mais surtout qui permette aux habitants du Niger de se déplacer. Donc, c'est le premier pas, le premier kilomètre, la première gare de Niamey. C'est très important», a souligné le PDG du groupe Bolloré.

«L'arrivée du train va impacter beaucoup sur l'économie du Niger et surtout, cela contribuera - en ce moment où tout le monde se plaint de la cherté - à une réduction des prix et à avoir des produits à des prix abordables», a déclaré de son côté le président nigérien de la Chambre de Commerce, Moussa Sidi.

Il n'y a plus que 574 km de rails à poser jusqu'à Parakou, au Bénin et le train sifflera enfin à Niamey.

alt

GROUPES INTERNATIONAUX

États-Unis d’Amérique, la suisse, 2 groupes –Sweden, La France, 2 groupes-Gambie, Gabon, Mauritanie, Guinée Conakry, 2 groupes-Cameroun, Sénégal

ALBUM DE 10000 PROBLEMES

http://www.10000problemes.com/#!products/cfpt

Lien des Artistes

http://www.rapandar.com/#!artists/c66t

PROGRAMMES DU FESTIVAL RAPANDAR 2014

20 avril au 30 avril

Echanges Culturels Internationaux – Séjours linguistiques, Atelier d’écriture

20 avril au 27 Avril:

vaccination dans les villages:

25 Avril:

éliminatoires soccer

27 Avril:

final soccer

25 au 29 Avril:

Eliminatoires de la compilation Rapandar 2014

30 Avril :

Ouverture Officielle 17h30 Institut Français

18h30 : Cocktail pour les invitées

19h30 : Concert avec 3 différents groupes

21h30 : Dîner

1er au 3 Mai :

Happy hours dans les bars

17h00 à 20h00 

1er Mai :

10h00:  Défilé des pays représentés

19h00: Concert et dance à Pikine:

2 Mai

19h00: Concerts et danse Place Faidherbe

CONTACTS INFOS:

Sidy diop - Presient /CEO

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank">organisations@Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank">rapandatproduction.org

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.rapandar.com

www.10000probnlemes.com

Tel: 0018057084885 - 00221775968281

 

 

 

 

 

 

Compagnies bannies... compagnie bénie?

Encore un nouveau-né dans le secteur aérien congolais. La nouvelle compagnie aérienne nationale de la RDC s'appellera : «Congo Airways».

altUne compagnie de l'Etat. Hé ! Hé ! Agents et cadres des Lignes aériennes congolaises (Lac), gardez encore vos applaudissements. «Congo Airways est distincte de Lignes aériennes congolaises, vouées à la liquidation pure et simple ». Foi du gouvernement. Afin que nul n'en prétexte ignorance, deux bouches étaient autorisées à l'annoncer, le vendredi 11 avril : les ministres du Portefeuille et de Transports.

D'où provient l'argent ? Le capital social de cette nouvelle compagnie nationale sera constitué par trois catégories de partenaires. Il s'agit d'abord des actionnaires nationaux, c'est-à-dire l'Etat congolais ainsi que des personnes physiques et morales de nationalité congolaise.

Ensuite, on trouve des actionnaires privés, de préférence, spécialisés dans le domaine de l'aviation civile. Enfin, une quote-part du capital de «Congo Airways » sera réservée aux salariés, en vue de les responsabiliser et les motiver à contribuer à la vie et au développement de la compagnie.

Dans toute cette gymnastique managériale, les victimes sont toujours les employées. Les pauvres ! On les engage quand ils sont en forme ; on les presse comme du jus d'orange ; on les exploite jusqu'à l'épuisement ; on les traite comme des bêtes de somme ; on leur prive leur salaire jusqu'à plus de 200 mois... Puis, quand vient le moment de redresser l'entreprise, on la déclare en faillite et on renvoie les travailleurs paître ailleurs. Sans autre forme de procès.

Que dire ? Notre Etat se comporte toujours de la même manière. Il n'anticipe jamais. Il laisse la situation pourrir pour venir bâtir sur les ruines de la défunte entreprise une nouvelle « qui n'a rien à voir » avec l'ancienne. Le mobile caché, c'est de contourner l'apurement des arriérés des salaires.

Comme qui dirait, chaque fois qu'une entreprise d'Etat est en voie de tomber en faillite, on l'aide à tomber de plus bel. Pourtant, il fut une époque où, dans ce pays, les entreprises du Portefeuille contribuaient à plus de la moitié du budget. Mais à ce jour, la plupart d'entre elles ne sont restées que l'ombre d'elles-mêmes. Des tombeaux blanchis. Des éléphants aux pieds d'argile.

En vérité, en vérité, je vous le dis : si l'on ne met pas du sérieux dans la gestion des entreprises de l'Etat, on pourra beau créer de nouvelles, les mêmes causes (de faillite) produiront les mêmes effets. Il ne sert donc à rien de déshabiller saint Pierre pour habiller Saint Paul.

Défi à Compaoré?

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a tenu son premier congrès ce week-end à Ouagadougou.

altLe nouveau parti s'est doté d'un bureau exécutif national, des textes réglementaires et d'un programme politique. Ce premier congrès a été clôturé dans un stade de la capitale. Une première au Burkina Faso.

La mobilisation des militants et sympathisants du Mouvement du peuple pour le progrès dépassait les 15.000 places assises du stade municipal de Ouagadougou.

La clôture de ce premier congrès du MPP, créé par les anciens cadres du parti au pouvoir, avait pour but de présenter le nouveau bureau exécutif national, mais surtout les grandes lignes de son programme politique.

«C'est un programme social démocrate qui mettra en place une nouvelle gouvernance. Personne ne pourra rester encore dix ans au pouvoir dans ce pays avec le MPP», a prévenu Salif Diallo, premier vice-président, chargé de l'orientation politique du MPP.

Avec la mobilisation de leurs militants, les fusions et alliances avec d'autres partis politiques de l'opposition, le Mouvement du peuple pour le progrès est déjà en campagne électorale pour la conquête du pouvoir.

«Le combat que nous avons engagé depuis le 4 janvier 2014 ne s'arrêtera que lorsque nous aurons participé aux élections en 2015 et que nous les aurons remportées sans faille», a annoncé Roch Marc Christian, président du parti.

Comme chaque sortie, les responsables du Mouvement du peuple pour le progrès ont réaffirmé leur opposition à une révision de l'article 37 de la Constitution et à la mise en place d'un Sénat au Burkina Faso.

Pour "Une-sco...larité" émancipatrice! 

Oxfam Novib et l'Internationale de l'éducation (Belgique), SOS Villages d'enfants (Madagascar) et la Fondation ProEd (Panama) sont les trois lauréats du Prix UNESCO-Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum qui récompense des pratiques et des performances exemplaires pour améliorer l'efficacité des enseignants.

altLe Prix leur sera décerné le 7 octobre au siège de l'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture) à Paris, dans le cadre des célébrations du 20e anniversaire de la Journée mondiale des enseignants, a précisé l'UNESCO dans un communiqué de presse.

Oxfam Novib et l'Internationale de l'éducation ont mis en place depuis 2007 au Mali et en Ouganda un programme intitulé «Des éducateurs de qualité pour tous: chaque enfant a besoin d'un bon enseignement» (Quality-ED). Ce projet fait appel à des représentants des gouvernements, des syndicats enseignants, des organisations de la société civile et des universitaires afin d'améliorer les programmes de formation des enseignants.

Le programme de formation des enseignants, mis en place par SOS Villages d'enfants en 2011, propose des formations en pédagogie participative aux professeurs de l'enseignement formel et informel, du primaire et du secondaire. L'idée est rendre l'enseignement concret grâce à l'utilisation d'outils pédagogiques qui les invitent à découvrir et comprendre, par eux-mêmes, le contenu des cours.

La Fondation ProEd met en œuvre un projet intitulé «Des enseignants qui forment d'autres enseignants - Une communauté d'apprentissage professionnelle». Son objectif est d'assurer une formation continue de qualité aux enseignants et directeurs d'écoles publiques et privées à faibles revenus du Panama, quels que soient leur ethnie, leur milieu socio-économique ou leur sexe.

Doté d'un montant 270.000 USD, le Prix sera réparti entre les 3 lauréats. Mis en place en 2009 grâce au financement du Sheikh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum de Dubaï, le Prix est remis tous les deux ans à des projets qui ont contribué de façon exceptionnelle à améliorer la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage, en particulier dans les pays en développement ou au sein des communautés marginalisées ou désavantagées.